Vous êtes ici :   Accueil » Flux TIC Algérie - El Watan Multimedia
 
 
Bon à savoir
Calendrier
Quiz
QCM simple
Conjugaison
Etes-vous incollable en conjugaison ?
Quizz à réponses multiples
Calcul mental
Avez-vous de bons réflexes ?
Elabweb PageRank

PageRank service www.visual-pagerank.net/

Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
dm5bTD
Recopier le code :
473 Abonnés
Visites

 652430 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Flux TIC Algérie - El Watan Multimedia

El Watan - Multimédia


Stream System veut développer des partenariats  Voir?

Bomare Company, sous la marque Stream System, participe pour la 7e fois consécutive, du 3 au 6 septembre 2017, au grand Salon IFA Berlin 2017. L’objectif, selon un communiqué de presse dont El Watan a une copie, est «de développer de nouveaux partenariats et décrocher de nouveaux marchés d’exportation. Bomare Company, participe chaque année à ce Salon en tant qu’exposant algérien dans le domaine de l’électronique. Cette année encore, nous souhaitons atteindre de nouveaux objectifs grâce à cette fidèle participation à IFA Berlin». Pendant plus de six jours, près de 18 000 exposants venus de 78 pays exposeront leurs produits électroniques et des services. IFA Berlin est devenue le plus incontournable des événements dans le monde de l’électronique, elle attire chaque année plus de 240 000 visiteurs de plus de 100 pays, une réelle opportunité pour Bomare Company. Cette dernière est un fabricant de matériel électronique algérien, qui propose un large éventail de produits pour sa clientèle, notamment les téléviseurs, smartphones, tablettes, DID et récepteurs, avec un taux d’intégration qui dépasse les 50%, selon un chiffre fourni par le fabricant. Un des objectifs de Bomare Company d’ici 2020 est d’atteindre un taux d’intégration de 75% en TV et 54 % en smartphones, et de produire 1,5 million de téléviseurs et 3 millions de smartphones par an, en sachant que 60% de ces produits vont être exportés vers le marché européen. Bomare Company se distingue dans l’industrie électronique grâce à son savoir-faire. Elle se spécialise dans la sous-traitance industrielle comme insertion automatique de tous types de cartes mères pour tous types d’industries, tels que les énergies renouvelables, l’aéronautique, l’aérospatiale, le ferroviaire et l’industrie automobile. IFA Berlin  est devenu le Salon le plus important d’Europe, un espace d’exposition complet de l’électronique grand public, mais aussi des télécommunications et d’une partie de l’industrie des technologies de l’information. Selon nos sources, Condor Electronics et Samsung Algérie participent aussi à cet événement. La réalité virtuelle, qui permet de s’immerger totalement dans un environnement en trois dimensions grâce à un casque, sera l’un des maîtres mots de l’IFA. L’heure est au tout connecté avec des réfrigérateurs, des lave-linge, des plans de travail, des ampoules ou des caméras intelligentes censées faciliter la vie des utilisateurs. La plupart des constructeurs dévoileront leur dernière génération de smartphones. Ils devraient être de plus en plus fins et pourvus de fonctionnalités et technologies de plus en plus poussées. A défaut d’être un critère vraiment différenciant, la montée en gamme des capteurs photos et de l’autonomie des batteries esquissera aussi les nouveaux standards du secteur.  

Lire la suite Lire la suite

Stream System veut développer des partenariats  Voir?

Bomare Company, sous la marque Stream System, participe pour la 7e fois consécutive, du 3 au 6 septembre 2017, au grand Salon IFA Berlin 2017. L’objectif, selon un communiqué de presse dont El Watan a une copie, est «de développer de nouveaux partenariats et décrocher de nouveaux marchés d’exportation. Bomare Company, participe chaque année à ce Salon en tant qu’exposant algérien dans le domaine de l’électronique. Cette année encore, nous souhaitons atteindre de nouveaux objectifs grâce à cette fidèle participation à IFA Berlin». Pendant plus de six jours, près de 18 000 exposants venus de 78 pays exposeront leurs produits électroniques et des services. IFA Berlin est devenue le plus incontournable des événements dans le monde de l’électronique, elle attire chaque année plus de 240 000 visiteurs de plus de 100 pays, une réelle opportunité pour Bomare Company. Cette dernière est un fabricant de matériel électronique algérien, qui propose un large éventail de produits pour sa clientèle, notamment les téléviseurs, smartphones, tablettes, DID et récepteurs, avec un taux d’intégration qui dépasse les 50%, selon un chiffre fourni par le fabricant. Un des objectifs de Bomare Company d’ici 2020 est d’atteindre un taux d’intégration de 75% en TV et 54 % en smartphones, et de produire 1,5 million de téléviseurs et 3 millions de smartphones par an, en sachant que 60% de ces produits vont être exportés vers le marché européen. Bomare Company se distingue dans l’industrie électronique grâce à son savoir-faire. Elle se spécialise dans la sous-traitance industrielle comme insertion automatique de tous types de cartes mères pour tous types d’industries, tels que les énergies renouvelables, l’aéronautique, l’aérospatiale, le ferroviaire et l’industrie automobile. IFA Berlin  est devenu le Salon le plus important d’Europe, un espace d’exposition complet de l’électronique grand public, mais aussi des télécommunications et d’une partie de l’industrie des technologies de l’information. Selon nos sources, Condor Electronics et Samsung Algérie participent aussi à cet événement. La réalité virtuelle, qui permet de s’immerger totalement dans un environnement en trois dimensions grâce à un casque, sera l’un des maîtres mots de l’IFA. L’heure est au tout connecté avec des réfrigérateurs, des lave-linge, des plans de travail, des ampoules ou des caméras intelligentes censées faciliter la vie des utilisateurs. La plupart des constructeurs dévoileront leur dernière génération de smartphones. Ils devraient être de plus en plus fins et pourvus de fonctionnalités et technologies de plus en plus poussées. A défaut d’être un critère vraiment différenciant, la montée en gamme des capteurs photos et de l’autonomie des batteries esquissera aussi les nouveaux standards du secteur.  

Fermer Fermer

(23/08/2017 - 13:00)

Mozilla amplifie ses efforts contre les «fake news»  Voir?

L'organisation Mozilla, à l'origine du navigateur Firefox, a annoncé hier une amplification de ses efforts pour endiguer les «fake news», voyant dans ce phénomène un problème fondamental pour l'avenir d'internet. Dans un communiqué, l'ONG a fait part du lancement de la Mozilla Information Trust Initiativ (MITI), qu'elle décrit comme «une mobilisation complète pour préserver la crédibilité et la santé d'internet», et «combattre la pollution de l'information en ligne et les fausses informations» qui «réduisent la transparence et sèment les graines de la discorde, minent la confiance et la participation et sapent les bénéfices du web pour tous». Ce programme s'appuie sur les initiatives déjà lancées par l'ONG. Il prendra plusieurs formes : des technologies (comme des modules externes pour Firefox) développées en partenariat avec des médias, des ressources éducatives en ligne, des programmes de recherche (notamment avec l'université américaine de Stanford), le soutien à des conférences et forums... «Nous discutons avec des rédactions, des universités, des sociétés technologiques et toutes les organisations avec lesquelles Mozilla travaille déjà et nous espérons annoncer d'autres partenariats d'ici la fin de l'année», a expliqué à l'AFP Katharina Borchert, directrice de l'innovation au sein de Mozilla. Plus concrètement, en ce qui concerne les médias, l'organisation cherche à nouer de nouveaux partenariats avec des rédactions pour créer des produits, à l'image du projet Coral, un ensemble de logiciels, conçus avec le New York Times et le Washington Post, qui aide à instaurer une confiance réciproque entre les journalistes, leurs lecteurs et le grand public. Mme Borchert évoque aussi «une série de "hackathons" (marathons informatiques, ndlr) en partenariat avec des rédactions aux Etats-Unis et en Allemagne», pour inventer «des outils qui pourraient redonner confiance aux utilisateurs dans les informations en ligne». S'il ne fait plus de doute que la lutte contre les fausses infos est devenue une priorité pour les acteurs du Net, à l'instar des géants comme Google et Facebook, qui multiplient les initiatives dans ce domaine depuis quelques mois, Katharina Borchert appelle à amplifier l'effort.

Lire la suite Lire la suite

Mozilla amplifie ses efforts contre les «fake news»  Voir?

L'organisation Mozilla, à l'origine du navigateur Firefox, a annoncé hier une amplification de ses efforts pour endiguer les «fake news», voyant dans ce phénomène un problème fondamental pour l'avenir d'internet. Dans un communiqué, l'ONG a fait part du lancement de la Mozilla Information Trust Initiativ (MITI), qu'elle décrit comme «une mobilisation complète pour préserver la crédibilité et la santé d'internet», et «combattre la pollution de l'information en ligne et les fausses informations» qui «réduisent la transparence et sèment les graines de la discorde, minent la confiance et la participation et sapent les bénéfices du web pour tous». Ce programme s'appuie sur les initiatives déjà lancées par l'ONG. Il prendra plusieurs formes : des technologies (comme des modules externes pour Firefox) développées en partenariat avec des médias, des ressources éducatives en ligne, des programmes de recherche (notamment avec l'université américaine de Stanford), le soutien à des conférences et forums... «Nous discutons avec des rédactions, des universités, des sociétés technologiques et toutes les organisations avec lesquelles Mozilla travaille déjà et nous espérons annoncer d'autres partenariats d'ici la fin de l'année», a expliqué à l'AFP Katharina Borchert, directrice de l'innovation au sein de Mozilla. Plus concrètement, en ce qui concerne les médias, l'organisation cherche à nouer de nouveaux partenariats avec des rédactions pour créer des produits, à l'image du projet Coral, un ensemble de logiciels, conçus avec le New York Times et le Washington Post, qui aide à instaurer une confiance réciproque entre les journalistes, leurs lecteurs et le grand public. Mme Borchert évoque aussi «une série de "hackathons" (marathons informatiques, ndlr) en partenariat avec des rédactions aux Etats-Unis et en Allemagne», pour inventer «des outils qui pourraient redonner confiance aux utilisateurs dans les informations en ligne». S'il ne fait plus de doute que la lutte contre les fausses infos est devenue une priorité pour les acteurs du Net, à l'instar des géants comme Google et Facebook, qui multiplient les initiatives dans ce domaine depuis quelques mois, Katharina Borchert appelle à amplifier l'effort.

Fermer Fermer

(10/08/2017 - 13:00)

Les produits électroménagers et la clim sur le podium  Voir?

LG Electronics a annoncé un chiffre d’affaires de 12,89 milliards de dollars pour le deuxième trimestre 2017, une augmentation de près de 4% par rapport à la même période de l’an dernier, avec en tête la division des appareils électroménagers, qui a enregistré une hausse des ventes de 12% par rapport au deuxième trimestre de 2016. Trois des quatre principales divisions opérationnelles de l’entreprise ont affiché des revenus plus élevés que l’an dernier. Le bénéfice d’exploitation trimestriel de 588,2 millions USD a été de 13,6% plus élevé en 2017, malgré un trimestre difficile pour l’activité mobile. En effet, la division LG Communications Mobiles a vécu un deuxième trimestre difficile avec un chiffre d’affaires de 2,39 milliards USD et une perte d’exploitation de 117,27 millions d’USD, pratiquement sans changement par rapport à la même période de l’année précédente, principalement en raison d’une baisse des ventes plus importante que prévue des smartphones haut de gamme et de l’augmentation des coûts des composants. Le marché nord-américain reste solide, ce qui a contribué à une augmentation de 13 % des ventes par rapport à la même période de l’an dernier grâce à la forte performance de la gamme de masse de la société. L’introduction de la nouvelle série Q et le lancement d’un nouvel appareil haut de gamme dans les semaines à venir (le LG V30 sera dévoilé le 31 août à l’IFA Berlin 2017), devrait renforcer la performance de l’entreprise au second semestre de 2017. Les responsables de LG ont indiqué au sujet de la série Q : «Ce smartphone sera un standard pour les usagers souhaitant avoir des performances multimédias, des fonctionnalités premium à un prix raisonnable.» La gamme de climatiseurs LG Electronics est bien classée au niveau mondial en termes de parts de marché grâce à l’efficacité de sa production, sa stratégie marketing et son souci de maintenir une qualité constante et de satisfaire ses clients à travers l’utilisation des dernières technologies mondiales et en investissant dans le domaine de la recherche et du développement et la formation des équipes de chercheurs. La division LG de l’électronique grand public a enregistré un bénéfice d’exploitation de 3,303 milliards USD, soit une augmentation de 2% par rapport au deuxième trimestre de 2016, en dépit de la baisse de la demande mondiale sur les téléviseurs. Pourquoi renouveler son téléviseur lorsqu’on dispose déjà d’un smartphone, d’une tablette et d’un ordinateur parfaitement adaptés aux nouveaux modes de consommation des contenus (streaming, télévision de rattrapage) ? Les fortes ventes au deuxième trimestre des téléviseurs haut de gamme, tels que les téléviseurs LG OLED et LG SUPER UHD, associées à une meilleure gestion des coûts, ont donné lieu à une solide marge bénéficiaire d’exploitation de 8,1 %. Les ventes de téléviseurs premium devraient rester fortes pour LG durant le troisième trimestre.  

Lire la suite Lire la suite

Les produits électroménagers et la clim sur le podium  Voir?

LG Electronics a annoncé un chiffre d’affaires de 12,89 milliards de dollars pour le deuxième trimestre 2017, une augmentation de près de 4% par rapport à la même période de l’an dernier, avec en tête la division des appareils électroménagers, qui a enregistré une hausse des ventes de 12% par rapport au deuxième trimestre de 2016. Trois des quatre principales divisions opérationnelles de l’entreprise ont affiché des revenus plus élevés que l’an dernier. Le bénéfice d’exploitation trimestriel de 588,2 millions USD a été de 13,6% plus élevé en 2017, malgré un trimestre difficile pour l’activité mobile. En effet, la division LG Communications Mobiles a vécu un deuxième trimestre difficile avec un chiffre d’affaires de 2,39 milliards USD et une perte d’exploitation de 117,27 millions d’USD, pratiquement sans changement par rapport à la même période de l’année précédente, principalement en raison d’une baisse des ventes plus importante que prévue des smartphones haut de gamme et de l’augmentation des coûts des composants. Le marché nord-américain reste solide, ce qui a contribué à une augmentation de 13 % des ventes par rapport à la même période de l’an dernier grâce à la forte performance de la gamme de masse de la société. L’introduction de la nouvelle série Q et le lancement d’un nouvel appareil haut de gamme dans les semaines à venir (le LG V30 sera dévoilé le 31 août à l’IFA Berlin 2017), devrait renforcer la performance de l’entreprise au second semestre de 2017. Les responsables de LG ont indiqué au sujet de la série Q : «Ce smartphone sera un standard pour les usagers souhaitant avoir des performances multimédias, des fonctionnalités premium à un prix raisonnable.» La gamme de climatiseurs LG Electronics est bien classée au niveau mondial en termes de parts de marché grâce à l’efficacité de sa production, sa stratégie marketing et son souci de maintenir une qualité constante et de satisfaire ses clients à travers l’utilisation des dernières technologies mondiales et en investissant dans le domaine de la recherche et du développement et la formation des équipes de chercheurs. La division LG de l’électronique grand public a enregistré un bénéfice d’exploitation de 3,303 milliards USD, soit une augmentation de 2% par rapport au deuxième trimestre de 2016, en dépit de la baisse de la demande mondiale sur les téléviseurs. Pourquoi renouveler son téléviseur lorsqu’on dispose déjà d’un smartphone, d’une tablette et d’un ordinateur parfaitement adaptés aux nouveaux modes de consommation des contenus (streaming, télévision de rattrapage) ? Les fortes ventes au deuxième trimestre des téléviseurs haut de gamme, tels que les téléviseurs LG OLED et LG SUPER UHD, associées à une meilleure gestion des coûts, ont donné lieu à une solide marge bénéficiaire d’exploitation de 8,1 %. Les ventes de téléviseurs premium devraient rester fortes pour LG durant le troisième trimestre.  

Fermer Fermer

(06/08/2017 - 13:00)

La bataille des géants  Voir?

L’IFA de Berlin aura lieu du 1er au 6 septembre à l’Expo Center de Berlin. Il s’agit du plus grand Salon électronique grand public de high-tech en Europe. Il se déroule dans un contexte où les limites entre les mondes numérique et physique sont de plus en plus floues. La «consumérisation» des appareils reflète cela et concerne la santé et le bien-être, l’automobile, les appareils mobiles, l’internet des objets, la maison intelligente, les drones, la réalité virtuelle et la réalité augmentée. LG Electronics compterait présenter son V30 pour l’ouverture du Salon. Il s’agirait alors d’une première pour le fabricant sud-coréen. Ce lancement à Berlin pourrait également signifier une éventuelle commercialisation dans le monde entier ! Le smartphone Galaxy Note 8 sera bien présenté durant le mois d’août, en amont du Salon IFA 2017 de Berlin, comme l’envisageaient les dernières rumeurs. Le groupe coréen vient de lancer des invitationsà la presse pour un nouvel événement Galaxy Unpacked le 23 août se déroulant à New York. Les deux flagships semblent jouer sur les mêmes tableaux. Ce sont d’énormes smartphones à écran borderless, avec des composants similaires. Des appareils multimédias axés sur la photo, notamment le son pour le LG V30. Selon nos informations, Condor electronics participera à cet événement planétaire.  Condor, créé en 2002, a atteint en 2016 un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars et ambitionne d’exporter 50% de sa production en 2022. Ses produits et solutions ne sont malheureusement pas tous abordables. Les beaux stands et les espaces mis en scène à la perfection préfigurent majoritairement un futur idéalisé. A l’IFA de Berlin, il y a des téléviseurs toujours plus grands, plus fins, des montres connectées qui traquent les pulsations cardiaques et des casques qui plongent dans la réalité virtuelle.  Les multinationales investissent des milliards d’euros chaque année afin de trouver (ou d’améliorer) de nouvelles technologies. La technologie a progressé au point qu’il est question du désir de créer un mode de vie meilleur pour les consommateurs. Le numérique transforme profondément notre vie sociale, en particulier en matière de culture, d’éducation et de santé en produisant «une culture de la participation et du partage». Les objets connectés qui nous entourent ont l’air de communiquer comme par magie. Cette magie opère la plupart du temps grâce à la technologie sans fil. Une maison intelligente va anticiper certaines actions, telles que l’allumage du chauffage avant votre retour, la désactivation de votre alarme lorsque vous y entrez, l’allumage de l’éclairage lorsque vous franchissez une porte. Cependant, elle peut faire bien plus : ouvrir votre porte de garage lorsque vous approchez de la maison en voiture, baisser les volets lors du coucher de soleil et préchauffer votre salle de bains avant même que vous ne soyez réveillé. La révolution internet est en marche et a déjà des répercussions sociétales, politiques, économiques et culturelles.  

Lire la suite Lire la suite

La bataille des géants  Voir?

L’IFA de Berlin aura lieu du 1er au 6 septembre à l’Expo Center de Berlin. Il s’agit du plus grand Salon électronique grand public de high-tech en Europe. Il se déroule dans un contexte où les limites entre les mondes numérique et physique sont de plus en plus floues. La «consumérisation» des appareils reflète cela et concerne la santé et le bien-être, l’automobile, les appareils mobiles, l’internet des objets, la maison intelligente, les drones, la réalité virtuelle et la réalité augmentée. LG Electronics compterait présenter son V30 pour l’ouverture du Salon. Il s’agirait alors d’une première pour le fabricant sud-coréen. Ce lancement à Berlin pourrait également signifier une éventuelle commercialisation dans le monde entier ! Le smartphone Galaxy Note 8 sera bien présenté durant le mois d’août, en amont du Salon IFA 2017 de Berlin, comme l’envisageaient les dernières rumeurs. Le groupe coréen vient de lancer des invitationsà la presse pour un nouvel événement Galaxy Unpacked le 23 août se déroulant à New York. Les deux flagships semblent jouer sur les mêmes tableaux. Ce sont d’énormes smartphones à écran borderless, avec des composants similaires. Des appareils multimédias axés sur la photo, notamment le son pour le LG V30. Selon nos informations, Condor electronics participera à cet événement planétaire.  Condor, créé en 2002, a atteint en 2016 un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars et ambitionne d’exporter 50% de sa production en 2022. Ses produits et solutions ne sont malheureusement pas tous abordables. Les beaux stands et les espaces mis en scène à la perfection préfigurent majoritairement un futur idéalisé. A l’IFA de Berlin, il y a des téléviseurs toujours plus grands, plus fins, des montres connectées qui traquent les pulsations cardiaques et des casques qui plongent dans la réalité virtuelle.  Les multinationales investissent des milliards d’euros chaque année afin de trouver (ou d’améliorer) de nouvelles technologies. La technologie a progressé au point qu’il est question du désir de créer un mode de vie meilleur pour les consommateurs. Le numérique transforme profondément notre vie sociale, en particulier en matière de culture, d’éducation et de santé en produisant «une culture de la participation et du partage». Les objets connectés qui nous entourent ont l’air de communiquer comme par magie. Cette magie opère la plupart du temps grâce à la technologie sans fil. Une maison intelligente va anticiper certaines actions, telles que l’allumage du chauffage avant votre retour, la désactivation de votre alarme lorsque vous y entrez, l’allumage de l’éclairage lorsque vous franchissez une porte. Cependant, elle peut faire bien plus : ouvrir votre porte de garage lorsque vous approchez de la maison en voiture, baisser les volets lors du coucher de soleil et préchauffer votre salle de bains avant même que vous ne soyez réveillé. La révolution internet est en marche et a déjà des répercussions sociétales, politiques, économiques et culturelles.  

Fermer Fermer

(03/08/2017 - 13:00)

Un smartphone qui bouscule les codes  Voir?

Le design du Galaxy S8+ est impressionnant, avec une interface quasi irréprochable. Il est identique à celui du Galaxy S8, mais en plus grand. Le capteur photo et le lecteur d’empreintes juste à côté sont à l’arrière. Le flash est également situé à côté. Les écrans Super Amoled de 2960 x 1440 pixels des Galaxy S8 et S8+ sont probablement les meilleurs qu’on puisse trouver sur le marché du smartphone : ils offrent un taux de contraste infini, une luminosité maximale et de très bonnes couleurs. Ils obtiendront la note maximale quand Samsung parviendra à faire cohabiter couleurs vives et fidélité. Sur la face avant, la grande nouveauté est l’absence de bouton physique. L’écran au format 18,5:9 est sublime. On passe de 5,8 pouces sur le S8 à 6,2 pouces sur le S8+ , 0,4 pouce de plus, qui permet à la surface en diagonale d’augmenter de 15%. Il bénéficie d’une batterie plus grande (3500mAh) et tient un peu plus de 19 heures. Sur le plan de la photo et de la vidéo, les prestations sont en phase avec celles des Galaxy S7, on retrouve les mêmes composantes (même capteur, double autofocus laser et dual pixel, lentille F 1,7 à stabilisation optique). En plus d’une amélioration du traitement de l’image, l’ajout en mode auto d’une capture de trois photos, au lieu d’une. En extérieur et par temps ensoleillé, le Samsung Galaxy S8+ fait preuve d’une excellente capture de lumière ainsi que d’un bel équilibre des différentes sources d’éclairage. Le Samsung Galaxy S8+ suit en toute logique les évolutions et les performances et nous propose des clichés de très grande qualité même de nuit. Samsung dit qu’on va prendre 25 000 selfies dans notre vie, d’où la nécessité d’avoir une meilleure caméra. Pour s’adapter à cette demande, l’appareil photo frontal prend donc du galon et sa résolution monte à 8 MP.  L’écran Infinity Display établit une nouvelle norme en matière d’expériences immersives ininterrompues. Il offre un écran plus grand, sans que le téléphone soit plus gros. Le Galaxy S8+ semble petit dans la main, ce qui le rend facile à tenir et à utiliser. Normés IP68, les Galaxy S8 Plus vont aussi pouvoir vous suivre en vacances. Ils résistent à l’eau et à la poussière. Embarquant 64 Go de mémoire (avec 4 giga de Ram), les terminaux peuvent étendre leur mémoire jusqu’à 256 Go, avec une carte MicroSD. Ces smartphones, destinés essentiellement aux professionnels, bousculent les codes et repoussent les limites du téléphone intelligent conventionnel grâce à leur élégance et leurs performances.  

Lire la suite Lire la suite

Un smartphone qui bouscule les codes  Voir?

Le design du Galaxy S8+ est impressionnant, avec une interface quasi irréprochable. Il est identique à celui du Galaxy S8, mais en plus grand. Le capteur photo et le lecteur d’empreintes juste à côté sont à l’arrière. Le flash est également situé à côté. Les écrans Super Amoled de 2960 x 1440 pixels des Galaxy S8 et S8+ sont probablement les meilleurs qu’on puisse trouver sur le marché du smartphone : ils offrent un taux de contraste infini, une luminosité maximale et de très bonnes couleurs. Ils obtiendront la note maximale quand Samsung parviendra à faire cohabiter couleurs vives et fidélité. Sur la face avant, la grande nouveauté est l’absence de bouton physique. L’écran au format 18,5:9 est sublime. On passe de 5,8 pouces sur le S8 à 6,2 pouces sur le S8+ , 0,4 pouce de plus, qui permet à la surface en diagonale d’augmenter de 15%. Il bénéficie d’une batterie plus grande (3500mAh) et tient un peu plus de 19 heures. Sur le plan de la photo et de la vidéo, les prestations sont en phase avec celles des Galaxy S7, on retrouve les mêmes composantes (même capteur, double autofocus laser et dual pixel, lentille F 1,7 à stabilisation optique). En plus d’une amélioration du traitement de l’image, l’ajout en mode auto d’une capture de trois photos, au lieu d’une. En extérieur et par temps ensoleillé, le Samsung Galaxy S8+ fait preuve d’une excellente capture de lumière ainsi que d’un bel équilibre des différentes sources d’éclairage. Le Samsung Galaxy S8+ suit en toute logique les évolutions et les performances et nous propose des clichés de très grande qualité même de nuit. Samsung dit qu’on va prendre 25 000 selfies dans notre vie, d’où la nécessité d’avoir une meilleure caméra. Pour s’adapter à cette demande, l’appareil photo frontal prend donc du galon et sa résolution monte à 8 MP.  L’écran Infinity Display établit une nouvelle norme en matière d’expériences immersives ininterrompues. Il offre un écran plus grand, sans que le téléphone soit plus gros. Le Galaxy S8+ semble petit dans la main, ce qui le rend facile à tenir et à utiliser. Normés IP68, les Galaxy S8 Plus vont aussi pouvoir vous suivre en vacances. Ils résistent à l’eau et à la poussière. Embarquant 64 Go de mémoire (avec 4 giga de Ram), les terminaux peuvent étendre leur mémoire jusqu’à 256 Go, avec une carte MicroSD. Ces smartphones, destinés essentiellement aux professionnels, bousculent les codes et repoussent les limites du téléphone intelligent conventionnel grâce à leur élégance et leurs performances.  

Fermer Fermer

(29/07/2017 - 13:00)

Samsung projette sa technologie  Voir?

Samsung Electronics a annoncé qu’elle a installé son premier écran de Cinema LED commercial au Lotte Cinema World Tower, en Corée. Conçu comme un écran cinématographique LED à haute gamme dynamique (HDR), l’écran «Cinema LED» crée une expérience de visionnement plus captivante et plus dynamique via une qualité d’image de la prochaine génération et au système audio réel grâce à la collaboration entre Harman Professional Solutions et Samsung Audio Lab. «A travers des couleurs plus nettes et plus réalistes, un service audio complémentaire et une surélévation, notre Cinema LED Screen donne l’impression aux spectateurs qu’ils font partie de l’image», a déclaré HS Kim, président de Visual Display Business chez Samsung Electronics. «Nous sommes très ravis de nous associer à Lotte Cinema pour apporter cette technologie aux amateurs du grand écran et nous sommes impatients de continuer à façonner le cinéma du futur». Doté d’une diagonale de 10,3m, l’écran de Cinema LED s’adapte à une variété de configurations cinématographiques tout en assurant un niveau optimum en termes de performances techniques, de fiabilité et de qualité. Le nouvel écran apporte la puissance visuelle de la qualité d’image HDR au grand écran et dynamise le contenu avec une résolution ultra nette en 4K (4096 x 2160 pixels) et avec un pic de luminosité (146fL) multiplié par dix comparé aux technologies de vidéoprojecteurs habituels. De plus, la projection futuriste et sans distorsion de l’écran Cinema LED prend en charge les réglages ultra-contrastés et les niveaux de gris à faible tonalité pour présenter les couleurs les plus brillantes, les noirs les plus profonds et les blancs les plus vierges à un taux de contraste presque infini. Pour accompagner la superbe technologie vidéo au sein du «Super S» Lotte Cinema, Samsung a associé son écran de Cinema LED à des technologies audio ultramodernes de JBL signé Harman. Cette intégration comprend des haut-parleurs puissants placés au bord de l’écran, la technologie exclusive de traitement audio et le système Sculpted Surround de JBL, produisant une vue incomparable et une expérience sonore comme l’ont voulu les créateurs du contenu. Alors que les exigences dans l’espace cinématographique évoluent, l’écran de Cinéma LED de Samsung offre la polyvalence afin d’étendre les services pour répondre à un éventail plus large de besoins du public. Ce nouvel écran maintient ses capacités d’affichage avancées dans une gamme de conditions d’éclairage sombres et ambiantes. Cette flexibilité rend le Cinema LED Screen idéal pour les lieux souhaitant utiliser leur espace de cinéma pour des événements corporatifs, des concerts, des manifestations sportives et des compétitions de jeux.  

Lire la suite Lire la suite

Samsung projette sa technologie  Voir?

Samsung Electronics a annoncé qu’elle a installé son premier écran de Cinema LED commercial au Lotte Cinema World Tower, en Corée. Conçu comme un écran cinématographique LED à haute gamme dynamique (HDR), l’écran «Cinema LED» crée une expérience de visionnement plus captivante et plus dynamique via une qualité d’image de la prochaine génération et au système audio réel grâce à la collaboration entre Harman Professional Solutions et Samsung Audio Lab. «A travers des couleurs plus nettes et plus réalistes, un service audio complémentaire et une surélévation, notre Cinema LED Screen donne l’impression aux spectateurs qu’ils font partie de l’image», a déclaré HS Kim, président de Visual Display Business chez Samsung Electronics. «Nous sommes très ravis de nous associer à Lotte Cinema pour apporter cette technologie aux amateurs du grand écran et nous sommes impatients de continuer à façonner le cinéma du futur». Doté d’une diagonale de 10,3m, l’écran de Cinema LED s’adapte à une variété de configurations cinématographiques tout en assurant un niveau optimum en termes de performances techniques, de fiabilité et de qualité. Le nouvel écran apporte la puissance visuelle de la qualité d’image HDR au grand écran et dynamise le contenu avec une résolution ultra nette en 4K (4096 x 2160 pixels) et avec un pic de luminosité (146fL) multiplié par dix comparé aux technologies de vidéoprojecteurs habituels. De plus, la projection futuriste et sans distorsion de l’écran Cinema LED prend en charge les réglages ultra-contrastés et les niveaux de gris à faible tonalité pour présenter les couleurs les plus brillantes, les noirs les plus profonds et les blancs les plus vierges à un taux de contraste presque infini. Pour accompagner la superbe technologie vidéo au sein du «Super S» Lotte Cinema, Samsung a associé son écran de Cinema LED à des technologies audio ultramodernes de JBL signé Harman. Cette intégration comprend des haut-parleurs puissants placés au bord de l’écran, la technologie exclusive de traitement audio et le système Sculpted Surround de JBL, produisant une vue incomparable et une expérience sonore comme l’ont voulu les créateurs du contenu. Alors que les exigences dans l’espace cinématographique évoluent, l’écran de Cinéma LED de Samsung offre la polyvalence afin d’étendre les services pour répondre à un éventail plus large de besoins du public. Ce nouvel écran maintient ses capacités d’affichage avancées dans une gamme de conditions d’éclairage sombres et ambiantes. Cette flexibilité rend le Cinema LED Screen idéal pour les lieux souhaitant utiliser leur espace de cinéma pour des événements corporatifs, des concerts, des manifestations sportives et des compétitions de jeux.  

Fermer Fermer

(23/07/2017 - 13:00)

L’Algérie à la traîne au Maghreb  Voir?

Contrairement aux voisins tunisiens et marocains, qui ont pu pénétrer le marché international et investi le web afin de mieux faire connaître leurs produits et activités, les Algériens, dont l’artisanat est riche et varié, tant dans les formes que dans les techniques et décors, sont à la traîne dans ce domaine. C’est le constat fait par les participants à une journée thématique sur les nouvelles technologies de l’information (TIC) et la femme rurale dans le développement local, organisée hier à l’APW de Tizi Ouzou. Comment utiliser ce nouveau moyen de communication comme outil de promotion de la femme artisane ? Cette question a été au centre des débats de ce séminaire qui a regroupé des représentantes des wilayas d’Alger, Béjaïa, Tizi Ouzou et Batna. Mme Aït Zaï Nadia du Centre d’information et de documentation sur les droits de l’enfant et de la femme (Ciddef) a insisté sur la nécessité pour les artisanes de sortir de l’informel pour commercialiser leur savoir-faire, en leur apprenant les outils de commercialisation via les supports internet qui peuvent les rendre plus visibles, afin qu’elles participent au développement de leurs communes respectives. Quelque 200 artisanes ont été déjà formées à ce créneau de communication et de vulgarisation des produits commerciaux en ligne en 2016. Pour Mme Maya, le e-commerce n’est pas encore développé en Algérie. «Nous ne sommes pas sur la Toile, contrairement aux Tunisiens et aux Marocains. Il faut que nos artisanes soient présentes sur les réseaux sociaux pour qu’elles puissent avoir des commandes». Abordant les dispositions juridiques du secteur de l’artisanat, l’avocate Ould Chikh Chérifa a déploré l’inexistence d’une loi globale regroupant les textes concernant ces métiers, ajoutant que les produits sont vendus en deçà de leur valeur réelle, et ce, en raison notamment de la cherté des matières premières et de la concurrence déloyale des produits d’importation. Evoquant l’expérience du travail de l’élu auprès des femmes rurales, Mme Sakina Hadi de l’APC d’Alger a relevé que beaucoup d’artisanes ne sont pas recensées comme femmes actives et exercent dans l’informel. Mme Roza Habchi, présidente de la commission des nouvelles technologies à l’APW de Tizi Ouzou a souligné que les TIC jouent aujourd’hui un rôle capital dans divers domaines de travail de la femme, elles facilitent l’accès à l’information, l’échange d’expériences et la communication en un temps record sans avoir à quitter son foyer. De ce fait, ajoutera-t-elle, les artisanes sont appelées à les utiliser en créant un site internet et une page Facebook pour rentrer en contact avec les clients et les fournisseurs sans passer par un intermédiaire. Il s’agit également pour elles de présenter leurs produits sur une page publicitaire, dans le but d’atteindre le consommateur et de faciliter ainsi l’accès au marché de gros national et international pour l’écoulement de leurs produits. La wilaya de Tizi Ouzou compte 12300 artisans, dont 3099 femmes. Malgré les potentialités existantes, les professionnels du métier n’arrivent pas à écouler leur marchandise à travers le territoire  national faute d’un circuit de vente.  

Lire la suite Lire la suite

L’Algérie à la traîne au Maghreb  Voir?

Contrairement aux voisins tunisiens et marocains, qui ont pu pénétrer le marché international et investi le web afin de mieux faire connaître leurs produits et activités, les Algériens, dont l’artisanat est riche et varié, tant dans les formes que dans les techniques et décors, sont à la traîne dans ce domaine. C’est le constat fait par les participants à une journée thématique sur les nouvelles technologies de l’information (TIC) et la femme rurale dans le développement local, organisée hier à l’APW de Tizi Ouzou. Comment utiliser ce nouveau moyen de communication comme outil de promotion de la femme artisane ? Cette question a été au centre des débats de ce séminaire qui a regroupé des représentantes des wilayas d’Alger, Béjaïa, Tizi Ouzou et Batna. Mme Aït Zaï Nadia du Centre d’information et de documentation sur les droits de l’enfant et de la femme (Ciddef) a insisté sur la nécessité pour les artisanes de sortir de l’informel pour commercialiser leur savoir-faire, en leur apprenant les outils de commercialisation via les supports internet qui peuvent les rendre plus visibles, afin qu’elles participent au développement de leurs communes respectives. Quelque 200 artisanes ont été déjà formées à ce créneau de communication et de vulgarisation des produits commerciaux en ligne en 2016. Pour Mme Maya, le e-commerce n’est pas encore développé en Algérie. «Nous ne sommes pas sur la Toile, contrairement aux Tunisiens et aux Marocains. Il faut que nos artisanes soient présentes sur les réseaux sociaux pour qu’elles puissent avoir des commandes». Abordant les dispositions juridiques du secteur de l’artisanat, l’avocate Ould Chikh Chérifa a déploré l’inexistence d’une loi globale regroupant les textes concernant ces métiers, ajoutant que les produits sont vendus en deçà de leur valeur réelle, et ce, en raison notamment de la cherté des matières premières et de la concurrence déloyale des produits d’importation. Evoquant l’expérience du travail de l’élu auprès des femmes rurales, Mme Sakina Hadi de l’APC d’Alger a relevé que beaucoup d’artisanes ne sont pas recensées comme femmes actives et exercent dans l’informel. Mme Roza Habchi, présidente de la commission des nouvelles technologies à l’APW de Tizi Ouzou a souligné que les TIC jouent aujourd’hui un rôle capital dans divers domaines de travail de la femme, elles facilitent l’accès à l’information, l’échange d’expériences et la communication en un temps record sans avoir à quitter son foyer. De ce fait, ajoutera-t-elle, les artisanes sont appelées à les utiliser en créant un site internet et une page Facebook pour rentrer en contact avec les clients et les fournisseurs sans passer par un intermédiaire. Il s’agit également pour elles de présenter leurs produits sur une page publicitaire, dans le but d’atteindre le consommateur et de faciliter ainsi l’accès au marché de gros national et international pour l’écoulement de leurs produits. La wilaya de Tizi Ouzou compte 12300 artisans, dont 3099 femmes. Malgré les potentialités existantes, les professionnels du métier n’arrivent pas à écouler leur marchandise à travers le territoire  national faute d’un circuit de vente.  

Fermer Fermer

(22/07/2017 - 13:00)

Condor Electronics : Lancement de 2 smartphones, le M1 et le M1 plus  Voir?

Condor Electronics, qui se présente comme le «leader du marché algérien du mobile», a procédé hier à Alger au lancement de deux nouveaux smartphones de la série Allure : M1 et M1 plus. L’objectif est franchement d’atteindre une cible bien définie du marché, à savoir les fans de selfies, de mode et pour un usage professionnel. Les deux modèles sont dotés des dernières technologies en matière de processeurs et de caméra. Le Condor M1 adopte une caméra selfie de 16 MP, qui est bien meilleure que la caméra arrière de la plupart des autres téléphones présents sur le marché. Avec une lentille 5P, la clarté du traitement d’image est améliorée de 10% par rapport aux lentilles 4P. Par ailleurs, l’ouverture plus grande de F 2.0 permet d’obtenir plus de lumière de 10% que F2.2, ce qui aide à avoir des photos beaucoup plus claires. D’autre part, un flash selfie, mis à jour et couvert par un filtre personnalisé, émet une lumière souple et régulière. La photo selfie brillera de douceur n’importe où et n’importe quand, même en soirée. Par ailleurs, le Condor M1 adopte une caméra arrière de 13 MP AF F2.0 Sony IMX 258. Elégant grâce à son design métallique robuste, le nouveau bijou du leader algérien est doté d’une batterie de 4010 mAh permettant d’accompagner l’utilisateur dans toutes les situations et durant toute la journée. En raison de la puissance de charge de 18 W, il se charge très rapidement grâce à la technologie de la double puce de rechargement avec un refroidissement intelligent pour garder les composants en sécurité. Le Condor M1 plus porte une caméra selfie de 20MP, utilisant une lentille 5P et une ouverture F2.0 pour une meilleure image. Il adopte une batterie haute densité de 690Wh / L, pour atteindre une grande capacité de 4550mA dans un corps mince. Les utilisateurs intensifs peuvent l’utiliser pour une journée complète, alors que  les usagers communs peuvent l’utiliser pendant 2 jours. Il est doté d’un processeur HelioP20, d’une capacité de traitement de données ultra rapide allant jusqu’à 2.5 GHz, avec un jeu massif en douceur. Le Condor M1 est disponible en 4 colories : gold, noir, moca et gris et proposé au prix de 34 900 DA. Pour sa part, le Condor M1 plus est vendu en 3 couleurs au prix public de 42 900 DA. Avec ce lancement, Condor exprime clairement son souhait d’investir le marché des «caméraphones», qui convient parfaitement aux adeptes des réseaux sociaux. Il suit d’ailleurs dans ce contexte les tendances mondiales et adopte les modèles de la concurrence. La photo a pris de plus en plus de place au fil des années, devenant un des critères d’achat les plus importants pour choisir un smartphone. Il capture le réel et garde la trace d’une scène ancrée dans le temps et l’espace. La photo sur mobile est devenue un enjeu majeur et un véritable argument de vente pour les constructeurs et Condor a pris son envol dans ce domaine.  

Lire la suite Lire la suite

Condor Electronics : Lancement de 2 smartphones, le M1 et le M1 plus  Voir?

Condor Electronics, qui se présente comme le «leader du marché algérien du mobile», a procédé hier à Alger au lancement de deux nouveaux smartphones de la série Allure : M1 et M1 plus. L’objectif est franchement d’atteindre une cible bien définie du marché, à savoir les fans de selfies, de mode et pour un usage professionnel. Les deux modèles sont dotés des dernières technologies en matière de processeurs et de caméra. Le Condor M1 adopte une caméra selfie de 16 MP, qui est bien meilleure que la caméra arrière de la plupart des autres téléphones présents sur le marché. Avec une lentille 5P, la clarté du traitement d’image est améliorée de 10% par rapport aux lentilles 4P. Par ailleurs, l’ouverture plus grande de F 2.0 permet d’obtenir plus de lumière de 10% que F2.2, ce qui aide à avoir des photos beaucoup plus claires. D’autre part, un flash selfie, mis à jour et couvert par un filtre personnalisé, émet une lumière souple et régulière. La photo selfie brillera de douceur n’importe où et n’importe quand, même en soirée. Par ailleurs, le Condor M1 adopte une caméra arrière de 13 MP AF F2.0 Sony IMX 258. Elégant grâce à son design métallique robuste, le nouveau bijou du leader algérien est doté d’une batterie de 4010 mAh permettant d’accompagner l’utilisateur dans toutes les situations et durant toute la journée. En raison de la puissance de charge de 18 W, il se charge très rapidement grâce à la technologie de la double puce de rechargement avec un refroidissement intelligent pour garder les composants en sécurité. Le Condor M1 plus porte une caméra selfie de 20MP, utilisant une lentille 5P et une ouverture F2.0 pour une meilleure image. Il adopte une batterie haute densité de 690Wh / L, pour atteindre une grande capacité de 4550mA dans un corps mince. Les utilisateurs intensifs peuvent l’utiliser pour une journée complète, alors que  les usagers communs peuvent l’utiliser pendant 2 jours. Il est doté d’un processeur HelioP20, d’une capacité de traitement de données ultra rapide allant jusqu’à 2.5 GHz, avec un jeu massif en douceur. Le Condor M1 est disponible en 4 colories : gold, noir, moca et gris et proposé au prix de 34 900 DA. Pour sa part, le Condor M1 plus est vendu en 3 couleurs au prix public de 42 900 DA. Avec ce lancement, Condor exprime clairement son souhait d’investir le marché des «caméraphones», qui convient parfaitement aux adeptes des réseaux sociaux. Il suit d’ailleurs dans ce contexte les tendances mondiales et adopte les modèles de la concurrence. La photo a pris de plus en plus de place au fil des années, devenant un des critères d’achat les plus importants pour choisir un smartphone. Il capture le réel et garde la trace d’une scène ancrée dans le temps et l’espace. La photo sur mobile est devenue un enjeu majeur et un véritable argument de vente pour les constructeurs et Condor a pris son envol dans ce domaine.  

Fermer Fermer

(18/07/2017 - 13:00)

LG pourrait présenter son V30 à l’IFA  Voir?

LG vient d’envoyer à la presse une invitation à une conférence le 31 août, à Berlin. Invitation qui semble pointer vers l’annonce du V30, le second haut de gamme du constructeur coréen, fruit de nombreuses rumeurs ces dernières semaines. Traditionnellement, LG scinde l’année en deux, en annonçant ses G au début de l’année et ses V à la rentrée. 6 mois après la sortie du LG G6, la marque pourrait bien profiter de l’IFA de Berlin pour présenter son V30. Le constructeur a axé jusque-là sur les attentes du consommateur, de telle manière que chacun trouve un mobile à ses besoins et à son argent. Chaque série obéit ainsi à une stratégie bien précise. Le marché mondial a été bien étudié pour connaître la nécessité de placer tel ou tel produit et à quel moment. Il a un produit qui a, aujourd’hui, le taux de retour le plus faible sur le marché par rapport aux autres constructeurs. Un taux de retour de 1%, c’est un grand point qui permet au consommateur de faire confiance à la marque. Dans ses campagnes marketing, il ne parle pas de smartphone, mais plutôt d’un compagnon de vie. Le smartphone est un terminal de plus en plus intime, en raison du nombre croissant de données personnelles qui y sont stockées. Cette tendance ne va a priori pas diminuer puisque les personnes sont demandeuses d’applications qui vont être encore plus consommatrices de données personnelles. Il y a un phénomène de fond.     Chaque tranche d’âge possède son activité favorite : pour les 15/17 ans, c’est la connexion avec leurs amis et les loisirs, pour les 25/49 ans, la dimension «multitâche»  et pour les 50 ans et plus, la communication. Il est devenu l’objet emblématique de l’internet, le moyen aujourd’hui privilégié pour prendre des photos et des vidéos, l’objet utile (être en relation avec, rechercher, trouver, identifier, nommer, connaître, comprendre, apprendre, alerter, écrire, annoter, envoyer) et futile (jouer, partager). Il est investi comme une extension de soi, un accompagnant et une aide décisionnelle permanente.  

Lire la suite Lire la suite

LG pourrait présenter son V30 à l’IFA  Voir?

LG vient d’envoyer à la presse une invitation à une conférence le 31 août, à Berlin. Invitation qui semble pointer vers l’annonce du V30, le second haut de gamme du constructeur coréen, fruit de nombreuses rumeurs ces dernières semaines. Traditionnellement, LG scinde l’année en deux, en annonçant ses G au début de l’année et ses V à la rentrée. 6 mois après la sortie du LG G6, la marque pourrait bien profiter de l’IFA de Berlin pour présenter son V30. Le constructeur a axé jusque-là sur les attentes du consommateur, de telle manière que chacun trouve un mobile à ses besoins et à son argent. Chaque série obéit ainsi à une stratégie bien précise. Le marché mondial a été bien étudié pour connaître la nécessité de placer tel ou tel produit et à quel moment. Il a un produit qui a, aujourd’hui, le taux de retour le plus faible sur le marché par rapport aux autres constructeurs. Un taux de retour de 1%, c’est un grand point qui permet au consommateur de faire confiance à la marque. Dans ses campagnes marketing, il ne parle pas de smartphone, mais plutôt d’un compagnon de vie. Le smartphone est un terminal de plus en plus intime, en raison du nombre croissant de données personnelles qui y sont stockées. Cette tendance ne va a priori pas diminuer puisque les personnes sont demandeuses d’applications qui vont être encore plus consommatrices de données personnelles. Il y a un phénomène de fond.     Chaque tranche d’âge possède son activité favorite : pour les 15/17 ans, c’est la connexion avec leurs amis et les loisirs, pour les 25/49 ans, la dimension «multitâche»  et pour les 50 ans et plus, la communication. Il est devenu l’objet emblématique de l’internet, le moyen aujourd’hui privilégié pour prendre des photos et des vidéos, l’objet utile (être en relation avec, rechercher, trouver, identifier, nommer, connaître, comprendre, apprendre, alerter, écrire, annoter, envoyer) et futile (jouer, partager). Il est investi comme une extension de soi, un accompagnant et une aide décisionnelle permanente.  

Fermer Fermer

(16/07/2017 - 13:00)

Enquête de Kaspersky Lab : Sur la piste des pirates du cyberespace  Voir?

Particulièrement destructrice, l’attaque ExPetr / NotPetya / Petya du 27 juin est l’un des incidents de cybersécurité les plus importants de l’année. Cependant, les motivations et l’objectif des attaquants restent un mystère. Au début de la campagne ExPetr, Kaspersky Lab a remarqué que la liste spécifique d’extensions utilisées par ExPetr était très similaire à celle du wiper KillDisk de BlackEnergy en 2015 et 2016. Les chercheurs de Kaspersky Lab suivent avec attention les activités du groupe Black Energy depuis plusieurs années et connaissent très bien cet acteur, connu en particulier pour ses attaques contre le secteur public. Les chercheurs de Kaspersky Lab se sont associés à leurs collègues de Palo Alto Networks pour identifier des similitudes entre les deux groupes, ce qui leur a permis de chercher toutes les connexions possibles entre les malwares de BlackEnergy et ExPetr. Les conclusions mettent au jour des ressemblances dans le code entre les deux familles de malware, bien qu’à ce stade, il ne soit pas possible d’affirmer l’existence d’un lien. «Comme pour Wannacry, il est très difficile de procéder à une attribution ou de faire le lien avec d’autres malwares connus. Nous lançons un appel à toute la communauté des experts en cyber sécurité pour nous aider à affirmer ou infirmer le lien entre BlackEnergy et ExPetr/Petya», a déclaré Costin Raiu, directeur de Global Research and Analysis Team, Kaspersky Lab. Les appels à renforcer la cyber sécurité se sont multipliés ces derniers mois, car l’existence d’un tel danger exige une coopération au niveau international. Si Aujourd’hui on assiste à des attaques qui interrompent les services, dans les transports ou les hôpitaux, mais ne mettent pas directement en danger la vie des personnes, les Etats craignent que ces attaques cherchent à faire des victimes bien réelles en provoquant des accidents dans la production ou la distribution d’énergie ou dans les transports terrestres ou aériens.

Lire la suite Lire la suite

Enquête de Kaspersky Lab : Sur la piste des pirates du cyberespace  Voir?

Particulièrement destructrice, l’attaque ExPetr / NotPetya / Petya du 27 juin est l’un des incidents de cybersécurité les plus importants de l’année. Cependant, les motivations et l’objectif des attaquants restent un mystère. Au début de la campagne ExPetr, Kaspersky Lab a remarqué que la liste spécifique d’extensions utilisées par ExPetr était très similaire à celle du wiper KillDisk de BlackEnergy en 2015 et 2016. Les chercheurs de Kaspersky Lab suivent avec attention les activités du groupe Black Energy depuis plusieurs années et connaissent très bien cet acteur, connu en particulier pour ses attaques contre le secteur public. Les chercheurs de Kaspersky Lab se sont associés à leurs collègues de Palo Alto Networks pour identifier des similitudes entre les deux groupes, ce qui leur a permis de chercher toutes les connexions possibles entre les malwares de BlackEnergy et ExPetr. Les conclusions mettent au jour des ressemblances dans le code entre les deux familles de malware, bien qu’à ce stade, il ne soit pas possible d’affirmer l’existence d’un lien. «Comme pour Wannacry, il est très difficile de procéder à une attribution ou de faire le lien avec d’autres malwares connus. Nous lançons un appel à toute la communauté des experts en cyber sécurité pour nous aider à affirmer ou infirmer le lien entre BlackEnergy et ExPetr/Petya», a déclaré Costin Raiu, directeur de Global Research and Analysis Team, Kaspersky Lab. Les appels à renforcer la cyber sécurité se sont multipliés ces derniers mois, car l’existence d’un tel danger exige une coopération au niveau international. Si Aujourd’hui on assiste à des attaques qui interrompent les services, dans les transports ou les hôpitaux, mais ne mettent pas directement en danger la vie des personnes, les Etats craignent que ces attaques cherchent à faire des victimes bien réelles en provoquant des accidents dans la production ou la distribution d’énergie ou dans les transports terrestres ou aériens.

Fermer Fermer

(15/07/2017 - 13:00)

Himaytic, un Salon de la cybercriminalité en septembre  Voir?

L’entreprise KooTeO, spécialisée dans l’expertise en matière de sécurité informatique et internet, ainsi que dans l’organisation de formations et d’événements en rapport avec le secteur, compte organiser la première édition de Himaytic, le Salon de la cybersécurité, la cybercriminalité et la sécurité informatique. Cette première édition sera organisée au sein du Palais des expositions du 14 au 16 septembre prochain, nous apprend Karim Khelouati, gérant de KooTeO, entreprise installée à Alger. Ouvert au grand public, le Salon verra l’organisation, en sus des expositions (espace Casbah), la tenue de conférences de spécialistes nationaux, modérées par Younes Grar et Ali Kahlane. Il permettra aussi l’organisation d’un Hackathon de 48 heures non-stop, où des étudiants en sécurité informatique «vont faire un challenge de hacking». L’événement permettra de revenir sur les dangers qui guettent le pays. «Notre pays étant ouvert aux nouvelles technologies et grand utilisateur de moyens de communication et de télécommunications, est sujet à tous les dangers de la cybercriminalité au même titre que tous les pays du monde qui sont connectés», précise le gérant de KooTeO. Plusieurs faits enregistrés ces derniers mois permettent de s’interroger sur la situation en Algérie, alors que des pays ont été touchés par des attaques récurrentes : le pays est-il vulnérable ? Quelles sont les mesures prises par l’Algérie pour faire face à d’éventuelles attaques d’ampleur qui toucheraient des particuliers ou les institutions de l’Etat. La dernière cyberattaque mondiale du 27 juin par le virus Petya a révélé que des établissements importants n’ont pas pu faire face suffisamment à la menace. Les spécialistes algériens, qui participeront au Salon organisé par KooTeo, pourront répondre aux questions posées les dangers diffus de la cybercriminalité.  

Lire la suite Lire la suite

Himaytic, un Salon de la cybercriminalité en septembre  Voir?

L’entreprise KooTeO, spécialisée dans l’expertise en matière de sécurité informatique et internet, ainsi que dans l’organisation de formations et d’événements en rapport avec le secteur, compte organiser la première édition de Himaytic, le Salon de la cybersécurité, la cybercriminalité et la sécurité informatique. Cette première édition sera organisée au sein du Palais des expositions du 14 au 16 septembre prochain, nous apprend Karim Khelouati, gérant de KooTeO, entreprise installée à Alger. Ouvert au grand public, le Salon verra l’organisation, en sus des expositions (espace Casbah), la tenue de conférences de spécialistes nationaux, modérées par Younes Grar et Ali Kahlane. Il permettra aussi l’organisation d’un Hackathon de 48 heures non-stop, où des étudiants en sécurité informatique «vont faire un challenge de hacking». L’événement permettra de revenir sur les dangers qui guettent le pays. «Notre pays étant ouvert aux nouvelles technologies et grand utilisateur de moyens de communication et de télécommunications, est sujet à tous les dangers de la cybercriminalité au même titre que tous les pays du monde qui sont connectés», précise le gérant de KooTeO. Plusieurs faits enregistrés ces derniers mois permettent de s’interroger sur la situation en Algérie, alors que des pays ont été touchés par des attaques récurrentes : le pays est-il vulnérable ? Quelles sont les mesures prises par l’Algérie pour faire face à d’éventuelles attaques d’ampleur qui toucheraient des particuliers ou les institutions de l’Etat. La dernière cyberattaque mondiale du 27 juin par le virus Petya a révélé que des établissements importants n’ont pas pu faire face suffisamment à la menace. Les spécialistes algériens, qui participeront au Salon organisé par KooTeo, pourront répondre aux questions posées les dangers diffus de la cybercriminalité.  

Fermer Fermer

(12/07/2017 - 13:00)

Test du Galaxy S8 : Bijou technologique et compagnon de vie  Voir?

Avec le Galaxy S8, le constructeur sud-coréen, transforme plus que jamais ce petit bijou technologique en «un compagnon de vie». Design élégant et magnifique écran Infinity Display, sa prise en main est agréable. De prime abord, c’est un plaisir de le regarder. Un nouveau monde s’ouvre au creux de la main. Vous ne verrez plus jamais le smartphone de la même manière. Au niveau de la qualité de l’image, le Galaxy S8 est au top niveau. Son écran Full HD Super Amoled procure un confort inégalé. Les pages/vidéos se chargent rapidement, tandis que les applications s’ouvrent à une vitesse grand V. C’est ce qu’on attend d’un appareil haut de gamme et dans ce cas précis, le contrat est rempli. Les clichés capturés avec son capteur arrière 12 mégapixels sont d’une grande précision et d’une grande netteté, ce qui en fait l’un des meilleurs photophones du marché. Le constructeur a su créer un appareil photo au rendu exceptionnel de jour comme de nuit. Les clichés sont lumineux et réussis, même en conditions de faible luminosité. Ainsi, il concrétise une promesse : «La nuit vous appartient». Grâce à un nouveau traitement logiciel, il permet de prendre des clichés encore plus nets, notamment en mouvement.  Le smartphone est désormais le nouvel outil pratique pour prendre des photos : simple d’utilisation, léger, toujours dans une poche. L’idéal pour prendre des clichés rapidement sans pour autant noter une perte de qualité importante par rapport aux reflex. En effet, les smartphones possèdent aujourd’hui des caractéristiques séduisantes et une belle définition d’image. Des millions de clichés sont postés quotidiennement sur des réseaux de partage d’image comme Instagram. Avec la mise au point sélective, on peut prendre un cliché et choisir de mettre en valeur l’avant-plan ou l’arrière-plan. Une variété de filtres peut transformer une simple photo en œuvre d’art. Prendre des photos est la troisième fonction la plus utilisée par les détenteurs de smartphones, après l’envoi de mails ou de SMS et la recherche sur internet, selon une étude réalisée par le cabinet Deloitte. Les photos ne sont plus destinées à être imprimées pour figurer dans un album. Désormais, les photos se partagent sur les réseaux sociaux. Les vidéos occupent toute la hauteur et s’affichent dans un format 18:9, proche du cinéma pour un rendu excellent grâce à la technologie HDR. Pour obtenir cet écran généreux, Samsung a dû faire des compromis. Le capteur d’empreintes digitales initialement à l’avant est passé à l’arrière (très près de l’appareil photo) et le bouton principal est devenu virtuel et totalement invisible. Sa batterie de 3000 mAh permet de tenir une journée entière en étant très sollicité (SMS, appels, GPS et navigation internet).       

Lire la suite Lire la suite

Test du Galaxy S8 : Bijou technologique et compagnon de vie  Voir?

Avec le Galaxy S8, le constructeur sud-coréen, transforme plus que jamais ce petit bijou technologique en «un compagnon de vie». Design élégant et magnifique écran Infinity Display, sa prise en main est agréable. De prime abord, c’est un plaisir de le regarder. Un nouveau monde s’ouvre au creux de la main. Vous ne verrez plus jamais le smartphone de la même manière. Au niveau de la qualité de l’image, le Galaxy S8 est au top niveau. Son écran Full HD Super Amoled procure un confort inégalé. Les pages/vidéos se chargent rapidement, tandis que les applications s’ouvrent à une vitesse grand V. C’est ce qu’on attend d’un appareil haut de gamme et dans ce cas précis, le contrat est rempli. Les clichés capturés avec son capteur arrière 12 mégapixels sont d’une grande précision et d’une grande netteté, ce qui en fait l’un des meilleurs photophones du marché. Le constructeur a su créer un appareil photo au rendu exceptionnel de jour comme de nuit. Les clichés sont lumineux et réussis, même en conditions de faible luminosité. Ainsi, il concrétise une promesse : «La nuit vous appartient». Grâce à un nouveau traitement logiciel, il permet de prendre des clichés encore plus nets, notamment en mouvement.  Le smartphone est désormais le nouvel outil pratique pour prendre des photos : simple d’utilisation, léger, toujours dans une poche. L’idéal pour prendre des clichés rapidement sans pour autant noter une perte de qualité importante par rapport aux reflex. En effet, les smartphones possèdent aujourd’hui des caractéristiques séduisantes et une belle définition d’image. Des millions de clichés sont postés quotidiennement sur des réseaux de partage d’image comme Instagram. Avec la mise au point sélective, on peut prendre un cliché et choisir de mettre en valeur l’avant-plan ou l’arrière-plan. Une variété de filtres peut transformer une simple photo en œuvre d’art. Prendre des photos est la troisième fonction la plus utilisée par les détenteurs de smartphones, après l’envoi de mails ou de SMS et la recherche sur internet, selon une étude réalisée par le cabinet Deloitte. Les photos ne sont plus destinées à être imprimées pour figurer dans un album. Désormais, les photos se partagent sur les réseaux sociaux. Les vidéos occupent toute la hauteur et s’affichent dans un format 18:9, proche du cinéma pour un rendu excellent grâce à la technologie HDR. Pour obtenir cet écran généreux, Samsung a dû faire des compromis. Le capteur d’empreintes digitales initialement à l’avant est passé à l’arrière (très près de l’appareil photo) et le bouton principal est devenu virtuel et totalement invisible. Sa batterie de 3000 mAh permet de tenir une journée entière en étant très sollicité (SMS, appels, GPS et navigation internet).       

Fermer Fermer

(06/07/2017 - 13:00)

L’agence allemande Giz apporte son expertise  Voir?

Un atelier régional de restitution du projet «Etat des lieux des systèmes d’information dans le secteur de l’eau au Maghreb» s’est tenu récemment à Alger. Il est perçu comme un premier pas en matière de coopération sur les Systèmes d’information (SI) dans le domaine de l’eau au Maghreb et favorise les échanges internationaux à travers des sessions de travail régulières entre pays du Maghreb, voire méditerranéens, afin de promouvoir les bonnes pratiques en matière de SI Eau. «Nous nous sommes aperçus qu’il y avait un intérêt fort de chaque pays sur ce que pouvaient faire les pays voisins. La nécessité d’avoir une information de qualité, fiable et sous format numérique est commune aux 3 pays. Néanmoins, à l’échelle nationale, les réponses apportées peuvent être différentes entre les pays et le besoin de savoir comment font les autres pays est donc apparu comme important», souligne Géo-Hyd, société d’études et de services à double compétence informatique et environnement. Cet atelier s’inscrit avant tout dans un partage d’expériences afin que chaque pays puisse poser les questions qu’il souhaite et éventuellement initier des échanges entre partenaires internationaux. Les présentations d’initiatives au niveau des pays ont été complétées par une présentation des principaux résultats d’une présentation de l’organisation du SI Eau France pour aborder un exemple de fonctionnement et d’organisation dans un pays extérieur. L’Algérie est, selon l’analyse, «le pays qui a le plus de difficultés à coordonner les différents systèmes d’information dans le secteur de l’eau et à faire émerger un système national d’informations sur l’eau». L’organisation de l’atelier en Algérie a permis d’associer un maximum de partenaires algériens pour les présentations et offert, dans une certaine mesure, un premier rassemblement des acteurs sur cette question en ouvrant le workshop à un large public. Un système d’information constitue l’ensemble de moyens techniques, humains et matériels mis à disposition pour collecter, stocker, contrôler, valider et diffuser une information. Par extension, parmi les Systèmes d’information inventoriés, certains possèdent un niveau de maturité plus avancé que d’autres, notamment au regard du degré d’intégration du SI dans une sphère numérique et de base de données. Parmi les faiblesses relevées, on note le manque de coordination entre les différentes échelles et les différents partenaires sur la mise en place d’un cadre commun pour les échanges de données sur l’eau et sur le déploiement de Système de base de données (y compris dans une dimension temps réel), et la fragilité du processus de remontée de l’information au niveau de l’Agence nationale des ressources hydrauliques (ANRH)  (au niveau des moyens) ne permet pas d’envisager sereinement de passer vers des flux d’information plus conséquents.

Lire la suite Lire la suite

L’agence allemande Giz apporte son expertise  Voir?

Un atelier régional de restitution du projet «Etat des lieux des systèmes d’information dans le secteur de l’eau au Maghreb» s’est tenu récemment à Alger. Il est perçu comme un premier pas en matière de coopération sur les Systèmes d’information (SI) dans le domaine de l’eau au Maghreb et favorise les échanges internationaux à travers des sessions de travail régulières entre pays du Maghreb, voire méditerranéens, afin de promouvoir les bonnes pratiques en matière de SI Eau. «Nous nous sommes aperçus qu’il y avait un intérêt fort de chaque pays sur ce que pouvaient faire les pays voisins. La nécessité d’avoir une information de qualité, fiable et sous format numérique est commune aux 3 pays. Néanmoins, à l’échelle nationale, les réponses apportées peuvent être différentes entre les pays et le besoin de savoir comment font les autres pays est donc apparu comme important», souligne Géo-Hyd, société d’études et de services à double compétence informatique et environnement. Cet atelier s’inscrit avant tout dans un partage d’expériences afin que chaque pays puisse poser les questions qu’il souhaite et éventuellement initier des échanges entre partenaires internationaux. Les présentations d’initiatives au niveau des pays ont été complétées par une présentation des principaux résultats d’une présentation de l’organisation du SI Eau France pour aborder un exemple de fonctionnement et d’organisation dans un pays extérieur. L’Algérie est, selon l’analyse, «le pays qui a le plus de difficultés à coordonner les différents systèmes d’information dans le secteur de l’eau et à faire émerger un système national d’informations sur l’eau». L’organisation de l’atelier en Algérie a permis d’associer un maximum de partenaires algériens pour les présentations et offert, dans une certaine mesure, un premier rassemblement des acteurs sur cette question en ouvrant le workshop à un large public. Un système d’information constitue l’ensemble de moyens techniques, humains et matériels mis à disposition pour collecter, stocker, contrôler, valider et diffuser une information. Par extension, parmi les Systèmes d’information inventoriés, certains possèdent un niveau de maturité plus avancé que d’autres, notamment au regard du degré d’intégration du SI dans une sphère numérique et de base de données. Parmi les faiblesses relevées, on note le manque de coordination entre les différentes échelles et les différents partenaires sur la mise en place d’un cadre commun pour les échanges de données sur l’eau et sur le déploiement de Système de base de données (y compris dans une dimension temps réel), et la fragilité du processus de remontée de l’information au niveau de l’Agence nationale des ressources hydrauliques (ANRH)  (au niveau des moyens) ne permet pas d’envisager sereinement de passer vers des flux d’information plus conséquents.

Fermer Fermer

(02/07/2017 - 13:00)

Le nouveau Stylus 3 de LG se dévoile  Voir?

LG Electronics Algérie investit de plus en plus le marché de masse des smartphones avec l’arrivée du nouveau Stylus 3. Ce smartphone est doté d’un stylet précis à pointe fine qui permet de prendre des notes, de dessiner, de sélectionner des contenus et de les annoter. Cet appareil de troisième génération est la version la plus récente du smartphone de milieu de gamme Stylus de LG. Il propose une expérience d’écriture améliorée grâce à un stylet à pointe en fibres de 1,8 mm de diamètre, ce qui procure à l’utilisateur la même sensation qu’avec un vrai stylo lorsqu’il utilise son stylet pour écrire sur l’écran de son téléphone. Le Stylus 3 est également doté d’un capteur d’empreintes digitales et propose une expérience utilisateur bonifiée avec Pen Pop 2.0 et les populaires fonctions de protection du stylet et de prise de notes sur écran éteint. Grâce à Pen Pop 2.0, les notes ne sont jamais loin et peuvent être réglées pour s’afficher chaque fois que vous dégainez le stylet. La fonction de protection du stylet affiche un avertissement chaque fois que celui-ci est trop éloigné du téléphone, et la fonction de prise de notes sur écran éteint permet d’écrire directement à l’écran même lorsqu’il est éteint. Le Stylus 3 conserve le positionnement de son prédécesseur, notamment le grand écran 720 p de 5,7 pouces, mais voit quelques légers changements au niveau de la plate-forme technique ; une plate-forme MediaTek, le MT6750. L’octo-core, cadencé à 1,5 GHz, est accompagné d’un GPU signé ARM et d’un modem LTE catégorie 4. Il est accompagné de 3 Go de RAM et par 16 Go de stockage extensible par micro SD. La batterie est toujours amovible et sa capacité est améliorée pour atteindre les 3200 mAh. Concernant la photo, on retrouve à l’arrière un capteur de 13 méga pixels, un autofocus standard, un objectif ouvrant à f/2.2 ultra-lumineux qui attrape la lumière même dans les conditions les plus sombres, tous vos moments sont clairs, nets et partageables et un flash LED. A l’avant, en revanche, le capteur est de 5 méga pixels. L’objectif est toujours à focale fixe. Le Stylus 3 fonctionne sur Android 7.0 Nougat. L’objectif de LG Mobile en 2017 est de «continuer à offrir aux clients une grande variété d’options et de choix pour leur permettre de trouver le parfait smartphone», selon un communiqué de presse. Le Stylus 3 doté de finitions soignées plaira à ceux qui désirent un grand écran et apprécient la sensation d’avoir un stylo à la main.  

Lire la suite Lire la suite

Le nouveau Stylus 3 de LG se dévoile  Voir?

LG Electronics Algérie investit de plus en plus le marché de masse des smartphones avec l’arrivée du nouveau Stylus 3. Ce smartphone est doté d’un stylet précis à pointe fine qui permet de prendre des notes, de dessiner, de sélectionner des contenus et de les annoter. Cet appareil de troisième génération est la version la plus récente du smartphone de milieu de gamme Stylus de LG. Il propose une expérience d’écriture améliorée grâce à un stylet à pointe en fibres de 1,8 mm de diamètre, ce qui procure à l’utilisateur la même sensation qu’avec un vrai stylo lorsqu’il utilise son stylet pour écrire sur l’écran de son téléphone. Le Stylus 3 est également doté d’un capteur d’empreintes digitales et propose une expérience utilisateur bonifiée avec Pen Pop 2.0 et les populaires fonctions de protection du stylet et de prise de notes sur écran éteint. Grâce à Pen Pop 2.0, les notes ne sont jamais loin et peuvent être réglées pour s’afficher chaque fois que vous dégainez le stylet. La fonction de protection du stylet affiche un avertissement chaque fois que celui-ci est trop éloigné du téléphone, et la fonction de prise de notes sur écran éteint permet d’écrire directement à l’écran même lorsqu’il est éteint. Le Stylus 3 conserve le positionnement de son prédécesseur, notamment le grand écran 720 p de 5,7 pouces, mais voit quelques légers changements au niveau de la plate-forme technique ; une plate-forme MediaTek, le MT6750. L’octo-core, cadencé à 1,5 GHz, est accompagné d’un GPU signé ARM et d’un modem LTE catégorie 4. Il est accompagné de 3 Go de RAM et par 16 Go de stockage extensible par micro SD. La batterie est toujours amovible et sa capacité est améliorée pour atteindre les 3200 mAh. Concernant la photo, on retrouve à l’arrière un capteur de 13 méga pixels, un autofocus standard, un objectif ouvrant à f/2.2 ultra-lumineux qui attrape la lumière même dans les conditions les plus sombres, tous vos moments sont clairs, nets et partageables et un flash LED. A l’avant, en revanche, le capteur est de 5 méga pixels. L’objectif est toujours à focale fixe. Le Stylus 3 fonctionne sur Android 7.0 Nougat. L’objectif de LG Mobile en 2017 est de «continuer à offrir aux clients une grande variété d’options et de choix pour leur permettre de trouver le parfait smartphone», selon un communiqué de presse. Le Stylus 3 doté de finitions soignées plaira à ceux qui désirent un grand écran et apprécient la sensation d’avoir un stylo à la main.  

Fermer Fermer

(29/06/2017 - 13:00)

LG Electronics sort ses griffes  Voir?

Electronics garde sa première place d’innovateur pour les appareils de divertissement à domicile avec son LG signature Oled TV W déjà primé et qui vient d’être désigné meilleur téléviseur par une revue américaine de référence spécialisée dans les produits de consommation. LG, qui a lancé les téléviseurs Oled  TV pour la première fois en 2013, reste le seul fabricant à proposer une gamme de modèles de téléviseurs Oled, notamment avec son design extraordinaire ultrafin des séries B7 et C7 LG Oled et le design pourtour en verre des séries LG Oled E7 et G7, et la conception unique Peinture murale de la série LG signature OledTV W. «LG a été le premier à lancer la technologie Oled TV et a continué après sa création à consacrer d’énormes ressources pour son amélioration au profit des consommateurs», a déclaré Brian Kwon, président de l’unité LG Electronics du Home Entertainment. «Les principaux critiques spécialisés dans le domaine des téléviseurs classent régulièrement le Oled comme la meilleure technologie de téléviseur existant de nos jours, et nous sommes le seul fabricant à proposer une variété de dimensions et de modèles d’écran pour le téléviseur Oled - il ne peut y avoir de meilleur moment pour acheter la meilleure technologie de téléviseur sur le marché». Selon une revue américaine de référence spécialisée dans les produits de consommation, les téléviseurs LG Oled ont reçu les meilleurs prix pour leur qualité d’image, leur angle de visualisation et leur flexibilité, donnant ainsi le meilleur score pour la performance globale. LG a été le premier à introduire les pixels Oled transformateurs sur les écrans des téléviseurs et continue d’être le seul fabricant de TV à proposer la plus large gamme de téléviseurs de séries Oled- composé du W7 77- et 65 pouces, et du G7 77- et 65 pouces, du E765- et 55 pouces, du C7 65- et 55 pouces et du B7 65 et 55 pouces. Contrairement au LCD, la technologie Oled crée sa propre lumière, ce qui signifie que chaque pixel peut être individuellement contrôlé et activé ou complètement désactivé, ce qui donne des niveaux de noir parfait, des détails plus clairs dans des zones plus sombres et un reflet léger proche du zéro avec une palette de couleurs riche de plus d’un milliards de couleurs, les téléviseurs LG Oled proposent des images réalistes, des couleurs plus audacieuses et une qualité d’image exceptionnelle. La société a investi jusque-là dans une multitude de campagnes marketing afin d’augmenter ses ventes. LG a également étendu sa politique de test produit par des organismes et médias spécialisés, afin que leurs évaluations fiables des téléviseurs Oled LG puissent éveiller un plus grand intérêt chez les consommateurs.    

Lire la suite Lire la suite

LG Electronics sort ses griffes  Voir?

Electronics garde sa première place d’innovateur pour les appareils de divertissement à domicile avec son LG signature Oled TV W déjà primé et qui vient d’être désigné meilleur téléviseur par une revue américaine de référence spécialisée dans les produits de consommation. LG, qui a lancé les téléviseurs Oled  TV pour la première fois en 2013, reste le seul fabricant à proposer une gamme de modèles de téléviseurs Oled, notamment avec son design extraordinaire ultrafin des séries B7 et C7 LG Oled et le design pourtour en verre des séries LG Oled E7 et G7, et la conception unique Peinture murale de la série LG signature OledTV W. «LG a été le premier à lancer la technologie Oled TV et a continué après sa création à consacrer d’énormes ressources pour son amélioration au profit des consommateurs», a déclaré Brian Kwon, président de l’unité LG Electronics du Home Entertainment. «Les principaux critiques spécialisés dans le domaine des téléviseurs classent régulièrement le Oled comme la meilleure technologie de téléviseur existant de nos jours, et nous sommes le seul fabricant à proposer une variété de dimensions et de modèles d’écran pour le téléviseur Oled - il ne peut y avoir de meilleur moment pour acheter la meilleure technologie de téléviseur sur le marché». Selon une revue américaine de référence spécialisée dans les produits de consommation, les téléviseurs LG Oled ont reçu les meilleurs prix pour leur qualité d’image, leur angle de visualisation et leur flexibilité, donnant ainsi le meilleur score pour la performance globale. LG a été le premier à introduire les pixels Oled transformateurs sur les écrans des téléviseurs et continue d’être le seul fabricant de TV à proposer la plus large gamme de téléviseurs de séries Oled- composé du W7 77- et 65 pouces, et du G7 77- et 65 pouces, du E765- et 55 pouces, du C7 65- et 55 pouces et du B7 65 et 55 pouces. Contrairement au LCD, la technologie Oled crée sa propre lumière, ce qui signifie que chaque pixel peut être individuellement contrôlé et activé ou complètement désactivé, ce qui donne des niveaux de noir parfait, des détails plus clairs dans des zones plus sombres et un reflet léger proche du zéro avec une palette de couleurs riche de plus d’un milliards de couleurs, les téléviseurs LG Oled proposent des images réalistes, des couleurs plus audacieuses et une qualité d’image exceptionnelle. La société a investi jusque-là dans une multitude de campagnes marketing afin d’augmenter ses ventes. LG a également étendu sa politique de test produit par des organismes et médias spécialisés, afin que leurs évaluations fiables des téléviseurs Oled LG puissent éveiller un plus grand intérêt chez les consommateurs.    

Fermer Fermer

(20/06/2017 - 13:00)

«Une campagne mensongère qui vise la famille Nezzar»  Voir?

Lotfi Nezzar, directeur général de la société Smart Link Communication (SLC), opérateur télécom au service des entreprises, a dénoncé, hier lors d’une conférence de presse organisée à Alger, «une campagne mensongère qui vise SLC, et, par-delà, la famille Nezzar, orchestrée par un certain Mouloud Meghezzi et intensifiée par des relais réduits au rôle d’amplificateurs de ces basses calomnies». Selon lui, «les allégations de M. Meghezzi sur un supposé défaut de paiement au sujet duquel la justice tranchera, ont pris la tournure d’une scandaleuse entreprise de propagande, dont la frénésie et l’insistance trahissent des desseins inavoués». Il a remis à la presse des documents qui attestent du comportement illégal de Mouloud Meghezzi, qui a produit des pièces administratives falsifiées pour lesquelles il sera poursuivi devant le tribunal fédéral américain. Les actionnaires de SLC, tous de la famille Nezzar, ont consenti à Mouloud Meghezzi 5% des actions dans le but de le motiver, par l’intéressement aux résultats, et lui permettre d’augmenter ses revenus. Il a intégré la société en tant que directeur technique, ensuite comme consultant jusqu’ en 2010. La société a procédé à plusieurs augmentations du capital. Mouloud Meghezzi a souscrit volontairement à toutes ces augmentations, à l’exception de celle effectuée en 2015, à laquelle il a refusé d’adhérer, malgré la perception préalable de ses dividendes, lui permettant de suivre cette opération. Ce refus a induit une réduction de son taux de participation au capital de l’entreprise. Mouloud Meghezzi, voulant se venger, a cru devoir saisir la juridiction d’un comté de New York, réclamant «une créance imaginaire sous la casquette de citoyen américain». Le prétendu contrat entre SLC et la société, en veille, dénommée «Chass» a été porté à sa connaissance après sa transmission par le tribunal américain. «Je suis supposé l’avoir signé en 2003, en qualité de directeur général de l’entreprise, au vu de la griffe qui y est apposée. Or je n’ai assuré cette fonction qu’à partir de 2006», précise-t-il. Ce faux contrat daté de 2003 comporte, notamment, des documents incongrus, dont «l’autorisation relative à la fourniture de transfert de voix sur internet» datant du 6 avril 2005, publiée deux années après la signature du contrat ! «En outre, dans ce dossier figurent des correspondances que je suis supposé lui avoir transmises, comportant une griffe avec une faute grossière sur mon prénom : ‘‘Lofti’’ au lieu de ‘‘Lotfi’’». Lotfi Nezzar n’hésite pas à dire qu’il s’agit «d’une affaire qui dépasse l’aspect commercial et qui est relayée par une certaine presse et des médias sociaux». Kamel Benelkadi  

Lire la suite Lire la suite

«Une campagne mensongère qui vise la famille Nezzar»  Voir?

Lotfi Nezzar, directeur général de la société Smart Link Communication (SLC), opérateur télécom au service des entreprises, a dénoncé, hier lors d’une conférence de presse organisée à Alger, «une campagne mensongère qui vise SLC, et, par-delà, la famille Nezzar, orchestrée par un certain Mouloud Meghezzi et intensifiée par des relais réduits au rôle d’amplificateurs de ces basses calomnies». Selon lui, «les allégations de M. Meghezzi sur un supposé défaut de paiement au sujet duquel la justice tranchera, ont pris la tournure d’une scandaleuse entreprise de propagande, dont la frénésie et l’insistance trahissent des desseins inavoués». Il a remis à la presse des documents qui attestent du comportement illégal de Mouloud Meghezzi, qui a produit des pièces administratives falsifiées pour lesquelles il sera poursuivi devant le tribunal fédéral américain. Les actionnaires de SLC, tous de la famille Nezzar, ont consenti à Mouloud Meghezzi 5% des actions dans le but de le motiver, par l’intéressement aux résultats, et lui permettre d’augmenter ses revenus. Il a intégré la société en tant que directeur technique, ensuite comme consultant jusqu’ en 2010. La société a procédé à plusieurs augmentations du capital. Mouloud Meghezzi a souscrit volontairement à toutes ces augmentations, à l’exception de celle effectuée en 2015, à laquelle il a refusé d’adhérer, malgré la perception préalable de ses dividendes, lui permettant de suivre cette opération. Ce refus a induit une réduction de son taux de participation au capital de l’entreprise. Mouloud Meghezzi, voulant se venger, a cru devoir saisir la juridiction d’un comté de New York, réclamant «une créance imaginaire sous la casquette de citoyen américain». Le prétendu contrat entre SLC et la société, en veille, dénommée «Chass» a été porté à sa connaissance après sa transmission par le tribunal américain. «Je suis supposé l’avoir signé en 2003, en qualité de directeur général de l’entreprise, au vu de la griffe qui y est apposée. Or je n’ai assuré cette fonction qu’à partir de 2006», précise-t-il. Ce faux contrat daté de 2003 comporte, notamment, des documents incongrus, dont «l’autorisation relative à la fourniture de transfert de voix sur internet» datant du 6 avril 2005, publiée deux années après la signature du contrat ! «En outre, dans ce dossier figurent des correspondances que je suis supposé lui avoir transmises, comportant une griffe avec une faute grossière sur mon prénom : ‘‘Lofti’’ au lieu de ‘‘Lotfi’’». Lotfi Nezzar n’hésite pas à dire qu’il s’agit «d’une affaire qui dépasse l’aspect commercial et qui est relayée par une certaine presse et des médias sociaux». Kamel Benelkadi  

Fermer Fermer

(18/06/2017 - 13:00)

Moments de partage avec Condor  Voir?

Condor Electronics a organisé, lundi dernier, un iftar en l’honneur des directeurs d’organes de presse et des journalistes membres du club de presse au niveau du terrain de golf de Dély Ibrahim (Alger). Une opportunité pour Condor de partager avec ses partenaires et membres de la corporation un moment de convivialité. La marque algérienne a salué un rapport de confiance entre les deux parties, caractérisé par le lancement de plusieurs produits et campagnes. Un hommage a été rendu à Hacène Bachir Cherif, ex-directeur de publication du journal La Tribune et Ghania Yacef, ex-animatrice de la radio El Bahdja, décédés il y a quelques jours. Un geste qui honore cette marque qui se veut l’amie des journalistes algériens, dont le métier n’est pas de tout repos.   Depuis que Condor a décidé d’aller vers l’export, l’entreprise s’est restructurée, notamment dans sa partie en relation avec les médias, s’inspirant largement des expériences des multinationales. Le rapport est plus étroit et permanent. Les journalistes sont de plus en plus associés aux événements de l’entreprise, permettant ainsi une sorte de spécialisation. La fonction communication vise à valoriser l’image et la notoriété de l’entreprise. La richesse du paysage médiatique constitue un atout considérable, une véritable force et un partenaire de choix avec lequel Condor tient à consolider continuellement les liens tout en les inscrivant sur le long terme. SPA Condor Electronics est la figure de proue du goupe Benhamadi. Fondée en 2002, la filiale grandit vite et devient leader dans son domaine. Elle est spécialisée dans la fabrication, la commercialisation et la maintenance des produits électroniques, électroménagers et multimédias ainsi que des panneaux photovoltaïques. Avec les différentes gammes des produits proposés, Condor Electronics parvient à toucher la majorité des cibles et arrive à être présente dans 90% des foyers algériens grâce à ses potentiels humains et techniques. Elle s’inscrit dans son temps, mais aussi dans la pérennité. C’est précisément cette proximité et la détermination d’élargir les horizons et d’anticiper sur les innovations qui permettent à la société d’être un leader. Au fil des années, Condor Electronics a construit une histoire, un parcours où toutes les mutations reflètent aussi l’attachement à des valeurs et aspirations vers l’excellence.  

Lire la suite Lire la suite

Moments de partage avec Condor  Voir?

Condor Electronics a organisé, lundi dernier, un iftar en l’honneur des directeurs d’organes de presse et des journalistes membres du club de presse au niveau du terrain de golf de Dély Ibrahim (Alger). Une opportunité pour Condor de partager avec ses partenaires et membres de la corporation un moment de convivialité. La marque algérienne a salué un rapport de confiance entre les deux parties, caractérisé par le lancement de plusieurs produits et campagnes. Un hommage a été rendu à Hacène Bachir Cherif, ex-directeur de publication du journal La Tribune et Ghania Yacef, ex-animatrice de la radio El Bahdja, décédés il y a quelques jours. Un geste qui honore cette marque qui se veut l’amie des journalistes algériens, dont le métier n’est pas de tout repos.   Depuis que Condor a décidé d’aller vers l’export, l’entreprise s’est restructurée, notamment dans sa partie en relation avec les médias, s’inspirant largement des expériences des multinationales. Le rapport est plus étroit et permanent. Les journalistes sont de plus en plus associés aux événements de l’entreprise, permettant ainsi une sorte de spécialisation. La fonction communication vise à valoriser l’image et la notoriété de l’entreprise. La richesse du paysage médiatique constitue un atout considérable, une véritable force et un partenaire de choix avec lequel Condor tient à consolider continuellement les liens tout en les inscrivant sur le long terme. SPA Condor Electronics est la figure de proue du goupe Benhamadi. Fondée en 2002, la filiale grandit vite et devient leader dans son domaine. Elle est spécialisée dans la fabrication, la commercialisation et la maintenance des produits électroniques, électroménagers et multimédias ainsi que des panneaux photovoltaïques. Avec les différentes gammes des produits proposés, Condor Electronics parvient à toucher la majorité des cibles et arrive à être présente dans 90% des foyers algériens grâce à ses potentiels humains et techniques. Elle s’inscrit dans son temps, mais aussi dans la pérennité. C’est précisément cette proximité et la détermination d’élargir les horizons et d’anticiper sur les innovations qui permettent à la société d’être un leader. Au fil des années, Condor Electronics a construit une histoire, un parcours où toutes les mutations reflètent aussi l’attachement à des valeurs et aspirations vers l’excellence.  

Fermer Fermer

(14/06/2017 - 13:00)

Condor lance la nouvelle enseigne Convia  Voir?

Condor, avec son slogan «Prenez votre envol», a procédé, mardi dernier à Alger, au lancement de sa toute nouvelle marque de cuisines équipées : Convia.  Abderrahmane Benhamadi, président du conseil d’administration de Condor Electronics, a souligné dans un discours que «le concept de Condor est de populariser la cuisine pour tous les citoyens. C’est le début. Nous allons commencer à fabriquer le bois dit MDF pour baisser le prix de 25%». Le groupe ne compte pas s’arrêter là et ambitionne de se diversifier davantage. Il s’agit, selon Abderrahmane Benhamadi, «d’aller vers d’autres activités telles que les meubles d’enfants et les chambres à coucher». Les prix des cuisines équipées commencent à partir de 149 000 DA, avec une garantie de 5 ans et une livraison sous les 14 jours. Ce produit vise à satisfaire toutes les couches sociales et est adapté à toutes les bourses. La cuisine est le cœur de la maison, là où la famille se retrouve. Entre tradition et modernité, elle allie matières nobles et couleurs sobres, où l’espace est rythmé par des rangements dont chaque détail a été bien pensé. La cuisine standard est facile d’assemblage et de transport. Il existe 400 types de cuisine avec 13 coloris disponibles et plus de 10 000 combinaisons possibles. La vision de Condor est simple : une superbe cuisine doit être à la portée de tous. La marque algérienne fait tout pour que le processus d’achat d’une cuisine soit aussi agréable que le sera la vie dans la cuisine. Le design est à la fois beau et simple, tout en alliant forme et fonction. La cuisine est devenue un espace de vie convivial et rassembleur, avec de nouveaux codes qui ont des conséquences sur l’agencement et la décoration. Quant aux critères d’achat, la qualité et le prix sont les deux éléments déterminants. C’est un des rares produits meubles, où les ménages ne privilégient pas que le prix, ce qui apparaît logique au vu du temps qu’ils aimeraient conserver leur cuisine: celle-ci étant programmée pour durer au moins deux décennies. Pour les marques, il y a un véritable défi : convaincre les non- possesseurs de cuisines équipées de passer à l’acte et augmenter la fréquence d’achat des possesseurs. Ainsi, cuisiner est un loisir qui n’est plus du tout ringard. Aujourd’hui, les émissions culinaires fleurissent et ont permis de toucher un nouveau public plus jeune et citadin que les émissions traditionnelles. Il est à noter que les particuliers ne sont pas l’unique cible de Convia, les promoteurs immobiliers également sont concernés. La marque leur assurera un service de conseil, de conception, d’exécution et de suivi des projets, à travers des équipes dédiées spécialement à cet effet.

Lire la suite Lire la suite

Condor lance la nouvelle enseigne Convia  Voir?

Condor, avec son slogan «Prenez votre envol», a procédé, mardi dernier à Alger, au lancement de sa toute nouvelle marque de cuisines équipées : Convia.  Abderrahmane Benhamadi, président du conseil d’administration de Condor Electronics, a souligné dans un discours que «le concept de Condor est de populariser la cuisine pour tous les citoyens. C’est le début. Nous allons commencer à fabriquer le bois dit MDF pour baisser le prix de 25%». Le groupe ne compte pas s’arrêter là et ambitionne de se diversifier davantage. Il s’agit, selon Abderrahmane Benhamadi, «d’aller vers d’autres activités telles que les meubles d’enfants et les chambres à coucher». Les prix des cuisines équipées commencent à partir de 149 000 DA, avec une garantie de 5 ans et une livraison sous les 14 jours. Ce produit vise à satisfaire toutes les couches sociales et est adapté à toutes les bourses. La cuisine est le cœur de la maison, là où la famille se retrouve. Entre tradition et modernité, elle allie matières nobles et couleurs sobres, où l’espace est rythmé par des rangements dont chaque détail a été bien pensé. La cuisine standard est facile d’assemblage et de transport. Il existe 400 types de cuisine avec 13 coloris disponibles et plus de 10 000 combinaisons possibles. La vision de Condor est simple : une superbe cuisine doit être à la portée de tous. La marque algérienne fait tout pour que le processus d’achat d’une cuisine soit aussi agréable que le sera la vie dans la cuisine. Le design est à la fois beau et simple, tout en alliant forme et fonction. La cuisine est devenue un espace de vie convivial et rassembleur, avec de nouveaux codes qui ont des conséquences sur l’agencement et la décoration. Quant aux critères d’achat, la qualité et le prix sont les deux éléments déterminants. C’est un des rares produits meubles, où les ménages ne privilégient pas que le prix, ce qui apparaît logique au vu du temps qu’ils aimeraient conserver leur cuisine: celle-ci étant programmée pour durer au moins deux décennies. Pour les marques, il y a un véritable défi : convaincre les non- possesseurs de cuisines équipées de passer à l’acte et augmenter la fréquence d’achat des possesseurs. Ainsi, cuisiner est un loisir qui n’est plus du tout ringard. Aujourd’hui, les émissions culinaires fleurissent et ont permis de toucher un nouveau public plus jeune et citadin que les émissions traditionnelles. Il est à noter que les particuliers ne sont pas l’unique cible de Convia, les promoteurs immobiliers également sont concernés. La marque leur assurera un service de conseil, de conception, d’exécution et de suivi des projets, à travers des équipes dédiées spécialement à cet effet.

Fermer Fermer

(08/06/2017 - 13:00)

Les professionnels ont désormais un guide pratique  Voir?

Petit guide pour grands succès publicitaires. C’est le titre d’un nouvel ouvrage destiné aux entreprises et aux professionnels algériens, qui leur donne des outils nécessaires pour transformer «leurs dépenses publicitaires en investissements».  Publié chez les éditions Arak, l’ouvrage est produit par deux grands spécialistes de la communication. Le premier est un jeune Algérien, en l’occurrence Mohamed Cherif Amokrane, consultant en communication des organisations et expert en communication de crise. Le deuxième est un universitaire chevronné, qui a pour nom Luc Saint-Hilaire, publicitaire, chargé de cours à l’université Laval (Canada) où il enseigne la sémiologie de l’image et la création publicitaire depuis 1987. Premier livre destiné aux entreprises algériennes, ce guide propose une méthodologie portée sur l’efficacité qu’on peut atteindre en soutenant la stratégie de l’organisation. «Le livre démontre que les Algériens ont été exposés à toute l’évolution de la pensée publicitaire, y compris durant la colonisation française. Ce qui dément leur prétendue infériorité par rapport aux autres peuples, en matière de capacité de comprendre. Les différences se situent uniquement dans les aspects socioculturels», précise Mohamed Cherif Amokrane. Illustré avec des exemples algériens, le livre s’attaque à de nombreux mythes publicitaires. Outre la correction des erreurs que commettent nos entreprises en matière de campagne publicitaire, l’ouvrage montre pourquoi il faut communiquer en temps de crise économique comme celle que traverse l’Algérie actuellement. «Il s’agit d’un livre pratique, ce qui constitue une nouveauté en soi. L’ouvrage montre l’importance d’une publicité respectueuse envers la société», indique encore Mohamed Cherif Amokrane.

Lire la suite Lire la suite

Les professionnels ont désormais un guide pratique  Voir?

Petit guide pour grands succès publicitaires. C’est le titre d’un nouvel ouvrage destiné aux entreprises et aux professionnels algériens, qui leur donne des outils nécessaires pour transformer «leurs dépenses publicitaires en investissements».  Publié chez les éditions Arak, l’ouvrage est produit par deux grands spécialistes de la communication. Le premier est un jeune Algérien, en l’occurrence Mohamed Cherif Amokrane, consultant en communication des organisations et expert en communication de crise. Le deuxième est un universitaire chevronné, qui a pour nom Luc Saint-Hilaire, publicitaire, chargé de cours à l’université Laval (Canada) où il enseigne la sémiologie de l’image et la création publicitaire depuis 1987. Premier livre destiné aux entreprises algériennes, ce guide propose une méthodologie portée sur l’efficacité qu’on peut atteindre en soutenant la stratégie de l’organisation. «Le livre démontre que les Algériens ont été exposés à toute l’évolution de la pensée publicitaire, y compris durant la colonisation française. Ce qui dément leur prétendue infériorité par rapport aux autres peuples, en matière de capacité de comprendre. Les différences se situent uniquement dans les aspects socioculturels», précise Mohamed Cherif Amokrane. Illustré avec des exemples algériens, le livre s’attaque à de nombreux mythes publicitaires. Outre la correction des erreurs que commettent nos entreprises en matière de campagne publicitaire, l’ouvrage montre pourquoi il faut communiquer en temps de crise économique comme celle que traverse l’Algérie actuellement. «Il s’agit d’un livre pratique, ce qui constitue une nouveauté en soi. L’ouvrage montre l’importance d’une publicité respectueuse envers la société», indique encore Mohamed Cherif Amokrane.

Fermer Fermer

(24/05/2017 - 13:00)

Le monde pourrait connaître un «sabotage numérique grave»  Voir?

Le monde pourrait connaître prochainement un «acte grave de sabotage numérique», qui provoquerait «troubles, chaos et désordre», a averti, hier, le chef des services secrets néerlandais, Rob Bertholee. Un sabotage d’infrastructures vitales «est le genre de choses qui pourrait vous empêcher de fermer l’œil la nuit», a déclaré M. Bertholee à des centaines d’experts et représentants officiels réunis dans le cadre d’une conférence sur la cybersécurité à La Haye. Cet avertissement intervient, alors qu’une cyberattaque mondiale sans précédent a fait plus de 200 000 victimes dans au moins 150 pays depuis vendredi, mais semble désormais être contenue. Les menaces de cyberattaques «ne sont pas imaginaires, elles sont tout autour de nous», a indiqué le directeur des services secrets néerlandais (AIVD), lors de ce forum de deux jours organisé par le gouvernement néerlandais. «A mon avis, nous pourrions être bien plus proches d’un acte grave de sabotage numérique que beaucoup de personnes ne le pensent», a-t-il averti. M. Bertholee a ainsi rappelé comment les ordinateurs de la plus grande compagnie pétrolière d’Arabie Saoudite ont été victimes d’une brève attaque en 2012, ou comment, trois ans plus tard, les compagnies d’électricité ukrainiennes ont été piratées, provoquant une panne de courant de plusieurs heures. Les infrastructures du monde entier sont fortement interconnectées, ce qui   comporte de grands avantages mais aussi des «vulnérabilités», a-t-il souligné. «Imaginez ce qui pourrait se passer si le système bancaire tout entier était saboté durant un jour, deux jours, ou une semaine», a fait remarquer M. Bertholee. «Ou s’il y avait une panne dans notre réseau de transports. Ou si les contrôleurs du trafic aérien étaient confrontés à des cyberattaques pendant qu’ils donnent des instructions à des vols. Les conséquences seraient catastrophiques» A ses yeux, «le sabotage de l’un de ces secteurs pourrait avoir d’importantes répercussions publiques, causant troubles, chaos et désordre». Quant à la menace de «cyberterrorisme, de la part d’organisations   terroristes comme le groupe Etat islamique ou Al Qaîda, elle reste toujours limitée», a-t-il ajouté. Mais «le terrorisme inspiré par les djihadistes est la priorité des services secrets néerlandais». «Le niveau d’expertise technique accessible à un groupe djihadiste est toujours insuffisant pour infliger des dégâts importants ou des dommages  corporels par le biais d’un sabotage numérique», a constaté le directeur de   l’AIVD. «Ils n’en ont peut-être pas encore la capacité, mais ils en ont certainement l’intention», a-t-il affirmé.

Lire la suite Lire la suite

Le monde pourrait connaître un «sabotage numérique grave»  Voir?

Le monde pourrait connaître prochainement un «acte grave de sabotage numérique», qui provoquerait «troubles, chaos et désordre», a averti, hier, le chef des services secrets néerlandais, Rob Bertholee. Un sabotage d’infrastructures vitales «est le genre de choses qui pourrait vous empêcher de fermer l’œil la nuit», a déclaré M. Bertholee à des centaines d’experts et représentants officiels réunis dans le cadre d’une conférence sur la cybersécurité à La Haye. Cet avertissement intervient, alors qu’une cyberattaque mondiale sans précédent a fait plus de 200 000 victimes dans au moins 150 pays depuis vendredi, mais semble désormais être contenue. Les menaces de cyberattaques «ne sont pas imaginaires, elles sont tout autour de nous», a indiqué le directeur des services secrets néerlandais (AIVD), lors de ce forum de deux jours organisé par le gouvernement néerlandais. «A mon avis, nous pourrions être bien plus proches d’un acte grave de sabotage numérique que beaucoup de personnes ne le pensent», a-t-il averti. M. Bertholee a ainsi rappelé comment les ordinateurs de la plus grande compagnie pétrolière d’Arabie Saoudite ont été victimes d’une brève attaque en 2012, ou comment, trois ans plus tard, les compagnies d’électricité ukrainiennes ont été piratées, provoquant une panne de courant de plusieurs heures. Les infrastructures du monde entier sont fortement interconnectées, ce qui   comporte de grands avantages mais aussi des «vulnérabilités», a-t-il souligné. «Imaginez ce qui pourrait se passer si le système bancaire tout entier était saboté durant un jour, deux jours, ou une semaine», a fait remarquer M. Bertholee. «Ou s’il y avait une panne dans notre réseau de transports. Ou si les contrôleurs du trafic aérien étaient confrontés à des cyberattaques pendant qu’ils donnent des instructions à des vols. Les conséquences seraient catastrophiques» A ses yeux, «le sabotage de l’un de ces secteurs pourrait avoir d’importantes répercussions publiques, causant troubles, chaos et désordre». Quant à la menace de «cyberterrorisme, de la part d’organisations   terroristes comme le groupe Etat islamique ou Al Qaîda, elle reste toujours limitée», a-t-il ajouté. Mais «le terrorisme inspiré par les djihadistes est la priorité des services secrets néerlandais». «Le niveau d’expertise technique accessible à un groupe djihadiste est toujours insuffisant pour infliger des dégâts importants ou des dommages  corporels par le biais d’un sabotage numérique», a constaté le directeur de   l’AIVD. «Ils n’en ont peut-être pas encore la capacité, mais ils en ont certainement l’intention», a-t-il affirmé.

Fermer Fermer

(17/05/2017 - 13:00)

Dernière mise à jour : 23/08/2017 - 14:48


Culture
Histoire
Températures du jour
Alger
Sétif
Oran
Constantine
Annaba
Sidi-Bel-Abbès
Batna
Tizi Ouzou
Béchar
Ouargla
In Amenas
Tindouf
Adrar
Prières à Alger

Le DA vs $ et €