Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Bon à savoir
Calendrier
Quiz
QCM simple
Quizz à réponses multiples
Elabweb PageRank

PageRank service www.visual-pagerank.net/

Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
2y9N
Recopier le code :
473 Abonnés
Visites

 627673 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Nouvelles

L'Auteur : Joan Tilouine

http://blog.slateafrique.com/africa-tech/2011/10/30/ma3str0-dz-interview-du-hacker-algerien-qui-visait-la-france/

Il signe ses attaques de son nom de hacker Ma3sTr0-Dz. Ce pirate algérien est devenu la bête noire des services de surveillance numérique français qui enquêtent sur lui suite à sa cyber-attaque de 200 sites web français cet été. Parmi les victimes, des entreprises de vente de vin, des municipalités comme Mérignac (sud-ouest) ou encore la Chambre de commerce et d’industrie de Paris. En tout, il a mené des milliers d’attaques revendiquées. Sa spécialité : s’introduire dans les sites et remplacer la page d’accueil par un message radical politico-religieux pro-algérien et anti-israélien souvent douteux voire parfois antisémite. Dans ses messages, Ma3sTr0-Dz s’en prend régulièrement à Nicolas Sarkozy mais aussi au philosophe influent Bernard Henri-Lévy. Auparavant, ce hacker déterminé avait attaqué une kyrielle de sites israéliens et américains mais aussi le site web de la banque centrale de Tunisie, des sites du gouvernement marocain, des universités françaises… Il revient, dans cette interview réalisée par mail, sur son parcours et ses motivations.

Slate Afrique : Comment vous présentez-vous ?
Ma3sTr0-Dz : Je suis un jeune algérien. J’ai moins de 25 ans et je suis étudiant dans une université de mon pays.

Comment vous expliquez votre démarche de hacker ?
Généralement, le piratage consiste à détourner les systèmes de sécurité. Certains hackers le font pour obtenir des informations confidentielles ou faire du renseignement. D’autres le font pour le fun, pour révéler les failles de sécurité ou encore pour déployer des systèmes de fraude et soutirer de l’argent. Moi je fais partie de ces hackers qui œuvrent pour alerter l’opinion et diffuser leurs points de vue sur l’actualité et l’évolution politique, sociale de leur pays. Voilà ce que je fais.

Mais pourquoi ne pas s’exprimer à travers les réseaux sociaux…Vos actions sont totalement illégales !
Le hacking a un impact direct et immédiat. Ce n’est pas un crime selon moi mais une réaction d’activiste. Je n’ai pas peur des poursuites et des enquêtes de police qui me visent. Je cible des États dont la politique étrangère menace mon pays et ma religion.

Quand avez-vous commencé à mener des actions de hacking ?
J’ai commencé le piratage en 2006. Je m’attaquais alors à des PC et via des courriels en utilisant des logiciels très simples. A cette époque, j’avais lu des articles sur des hackers qui avaient réussi à pénétrer des sites israéliens pendant la guerre du Liban de l’été 2006. Les hackers marocains de la «Team Evil» m’ont particulièrement inspiré avec leurs attaques de plus de 750 sites web israéliens. Leur message était clair : «Tant que vous tuerez des Palestiniens, nous tuerons vos serveurs». Avec des amis hackers, nous avons beaucoup discuté et échangé sur les techniques d’attaque et j’ai commencé à agir. Puis en 2007, j’ai du cesser mes activités de hackers pour me consacrer à mes études. Et fin 2008, j’ai repris cette activité alors qu’Israël lançait son opération «Plomb durci» contre le Hamas dans la bande de Gaza.

Quelle a été votre première attaque ?
Des ordinateurs américains et israéliens en 2006. Puis en 2008, j’ai lancé une offensive contre 15 sites web israéliens.

Êtes-vous fier de vos attaques ?
Je suis fier de chacune de mes attaques car elles sont une réponse à des hostilités à l’égard de mon pays et de ma religion. Et à chaque fois, j’innove et je teste de nouvelles techniques.

Agissez-vous seul ?
La plupart du temps, je suis seul à mener ces assauts. Plus rarement, je mène des attaques avec mon équipe de hackers, Sec4Ever.

Quelle est la nature de votre collaboration avec SaMo_Dz ?
(cet autre hacker algérien a notamment attaqué 9 sites de préfecture française en mai dernier, ndlr)
Des articles de presse ont évoqué ma relation avec SaMo_Dz. Mais c’est faux. Je le nie et je vous assure que je ne savais rien sur lui. Mais tant qu’il a les mêmes objectifs que moi, j’approuve ses attaques.
 


Pourquoi visez-vous principalement la France et le président Nicolas Sarkozy?
Historiquement, la France est le principal ennemi de mon pays, l’Algérie. Et la France ne s’est pas excusée pour les crimes terribles commis contre des civils désarmés durant la colonisation. D’autre part, les Algériens savent bien que le régime d’Alger est entre les mains de la France, sinon à son service. D’autre part, le président Nicolas Sarkozy soutient Israël dans son oppression des Palestiniens.

Vos motivations sont à la fois politique et religieuse mais votre rhétorique est extrémiste !
Je suis un jeune musulman, je n’ai jamais été un fanatique religieux. Je défends et j’encourage la coexistence pacifique entre les religions. Mais mes discours politiques ont des raisons.

Quelles sont vos prochaines cibles ?
Je veux définitivement arrêter le piratage car je suis trop occupé dans ma vie personnelle. Je veux désormais mener une carrière de programmeur informatique.



Culture
Températures du jour
Alger
Sétif
Oran
Constantine
Annaba
Sidi-Bel-Abbès
Batna
Tizi Ouzou
Béchar
Ouargla
In Amenas
Tindouf
Adrar
Prières à Alger

Le DA vs $ et €