Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Bon à savoir
Calendrier
Quiz
QCM simple
Conjugaison
Etes-vous incollable en conjugaison ?
Quizz à réponses multiples
Calcul mental
Avez-vous de bons réflexes ?
Elabweb PageRank

PageRank service www.visual-pagerank.net/

Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
TxNHE
Recopier le code :
473 Abonnés
Visites

 646536 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Nouvelles

Interpellé à propos du retard mis dans la délivrance des carnets de chèques postaux à ses clients titulaires d’un compte courant postal, M. Hamid Bessalah a noté que “l’entreprise Algérie Poste œuvre actuellement à rattraper le retard”.

“Le taux d'abonnés à la téléphonie mobile en Algérie représentait 83% de la population globale estimée à 34,8 millions d'habitants, selon le cinquième recensement de la population et de l'habitat de 2008.” C’est du moins ce qu’a déclaré jeudi dernier le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (TIC), Hamid Bessalah, à l’occasion d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales. 26 à 27 millions d’Algériens sont abonnés à l’un des trois réseaux de la téléphonie mobile existant en Algérie (Djezzy, Mobilis, Nedjma), précisera le ministre avant d’évoquer l’objectif du programme quinquennal.

“Nous ambitionnons d’atteindre un taux de 107% du nombre global de la population algérienne en 2014, au plus tard”, note le membre du gouvernement. Interrogé sur la couverture et la qualité des prestations des réseaux de la téléphonie mobile en Algérie, le ministre dira qu’elles “répondent aux normes internationales”. Sollicité tout autant sur les coupures Internet au niveau des postes, le ministre dira que ces coupures sont “conjoncturelles”, l’expliquant par une augmentation des opérations postales, en sus des perturbations enregistrées au niveau de la connexion, qui est en voie de développement, à travers l’adop-tion d’un nouveau système reposant sur le protocole d’Internet (IP).

Interrogé également à propos des interférences des réseaux de téléphonie mobile au niveau des frontières est du pays, le ministre a affirmé qu’Algérie Télécom, à travers l’opérateur historique Mobilis, œuvre à multiplier ses stations de base, pour assurer une bonne couverture pour les habitants de ces régions.

Mobilis compte, dans les wilayas de Tébessa, d’El-Tarf, d’Ouargla, d’El-Oued, et de Souk-Ahras, 46 stations de base, dira le ministre, soulignant que “ces régions seront renforcées par 10 autres stations de base durant le 1er semestre de 2010”. Quant au “faible taux” de couverture nationale de l’opérateur Mobilis, le responsable a démenti ce fait en soulignant que cet opérateur avait respecté, selon le bilan établi par l’Autorité de régulation des postes et des télécommunications (ARPT), tous les engagements contenus dans son cahier des charges, atteignant un taux de 97% de couverture nationale.

Ce faisant, l’opérateur Mobilis est appelé à renforcer sa position dans un marché marqué par une rude concurrence, a estimé le ministre, soulignant que le nombre des stations de celui-ci devra passer de 4 795 actuellement à 5 150, avant la fin de l’année en cours. Interpellé en outre à propos du retard mis dans la délivrance des carnets de chèques postaux à ses clients titulaires d’un compte courant postal, le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication a noté que “l’entreprise Algérie Poste œuvre actuellement à rattraper le retard”.

Aussi, tout en reconnaissant que “beaucoup de titulaires de comptes courants postaux souffrent effectivement ces derniers temps de retards importants enregistrés dans l’obtention de leurs carnets de chèques postaux”, le ministre a promis “une solution à ce problème fin janvier courant”. Et tout en imputant cette situation à la mauvaise appréciation par Algérie Poste de la situation, le ministre expliquera que l’institution “pensait que la distribution des cartes magnétiques aux détenteurs de comptes courants postaux depuis 2006 contribuerait à réduire progressivement les demandes de ces chéquiers, mais, c’est le contraire qui s’est produit”. “Plus d’un million de comptes courants postaux sont ouverts annuellement”, a noté le membre du gouvernement. La vétusté des machines d’impression des chèques est également en cause, selon M. Bessalah, qui notera que cela provoque des pannes fréquentes.



Culture
Histoire
Températures du jour
Alger
Sétif
Oran
Constantine
Annaba
Sidi-Bel-Abbès
Batna
Tizi Ouzou
Béchar
Ouargla
In Amenas
Tindouf
Adrar
Prières à Alger

Le DA vs $ et €