Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Bon à savoir
Calendrier
Quiz
QCM simple
Conjugaison
Etes-vous incollable en conjugaison ?
Quizz à réponses multiples
Calcul mental
Avez-vous de bons réflexes ?
Elabweb PageRank

PageRank service www.visual-pagerank.net/

Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
GyMXZr
Recopier le code :
473 Abonnés
Visites

 665803 visiteurs

 14 visiteurs en ligne

Nouvelles
Pétition sur le web pour une connexion de qualité - par Elabweb le 03/11/2009 - 18:25
Les perturbations fréquentes de la connexion ADSL exacerbent les internautes algériens.

Les abonnés de l’opérateur historique se plaignent surtout de la chute du débit durant les heures de pointe sur la Toile. Les efforts d’AT pour améliorer la qualité de son service semblent buter surtout sur une explosion de la demande.

Un groupe de jeunes internautes algériens vient de lancer une pétition sur le net pour une amélioration de l’ADSL en Algérie.

« Vous êtes algérien, vous êtes abonné à l’ADSL, que ce soit Fawri, Easy ou Anis, il est probable que vous souffrez de la saturation et de la très mauvaise qualité de la connexion. Si vous avez un débit très bas par rapport à celui que vous avez payé, si vous êtes obligé de vous connecter la nuit pour profiter d’un bon débit, vu que dans la journée c’est catastrophique (...), alors SIGNEZ», lit-t-on dans cette pétition disponible depuis trois semaines sur le web. Les jeunes internautes estiment avoir droit à un service technique compétent avec de vrais ingénieurs disponibles tous les jours de la semaine.

Quelque 1.100 internautes algériens ont déjà apposé jusqu’à aujourd’hui leurs signatures sur cette pétition et le nombre des signataires progresse au fur et à mesure.

La pétition a suscité un engouement sans précédent parmi les jeunes internautes, en témoignent les commentaires laissés par les signataires.

Des centaines de commentaires sont envoyés par les internautes pour dénoncer la qualité de service jugée «médiocre » par la plupart des signataires. « On veut une connexion de qualité », écrit cet internaute. Un autre  ajoute : « La  connexion est catastrophique (...). Tous les pays avancent, nous on revient en arrière ». Un troisième parle d’une grave chute de débit durant tous les soirs et jusqu’à des heures très tardives.

Du côté d’Algérie Télécom, on justifie ces perturbations fréquentes de la connexion ADSL par une saturation de la bande passante. La demande actuelle dépasse largement les capacités d’Algérie Télécom en dépit des investissements colossaux consentis par l’opérateur pour améliorer ses prestations. Le problème a commencé en fait en avril 2008, suite à la décision de l’ancien ministre de la Poste et des Technolo-gies de l’information et de la communication de réduire de moitié les tarifs de la connexion ADSL. Conséquence directe de cette démocratisation des prix : la demande sur le net a carrément explosé en Algérie.

La réduction de 50% des tarifs de la connexion ADSL, décidée le 20 avril 2008, a permis au grand public de bénéficier de ce service mais au détriment de la qualité de service.

Cette politique de promotion de l’usage de l’internet au profit du grand public a également fait subir des pertes aux opérateurs publics et privés de haut débit. La perturbation de la connexion est due essentiellement au fait que le nombre de connectés est supérieur aux capacités de la bande passante.

L ’autre cause de ces perturbations devenues trop fréquentes ces dernières semaines est le litige commercial opposant AT au fournisseur de services internet  Eepad. Algérie Télécom avait déconnecté la société privée Eepad en raison du retard cumulé par ce provider pour le payement de ses redevances estimées à 3,5 milliards de dinars. Les 35.000 abonnés du provider connu par sa filiale Assila Box se sont ainsi trouvés du jour au lendemain sans connexion. Les négociations pour le rétablissement de la connexion entre les deux parties qui se trouvent dans l’impasse depuis plusieurs mois avaient finalement poussé l’opérateur historique à s’engager à prendre en charge tous les abonnés de l’Eepad. Conséquence : ces 35.000 nouveaux abonnés qui viennent s’ajouter au réseau AT ont faussé tous les calculs de l’opérateur historique. Résultat : la bande passante cède régulièrement devant le rush des internautes, en particulier durant la journée et les premières heures de la soirée.

L ’installation de nouveaux équipements pour améliorer les capacités de la bande passante est désormais nécessaire. Le ministre de la Poste et des TIC, Hamid Bessalah, a reconnu d’ailleurs fin octobre dernier l’existence de contraintes engendrant des dérangements fréquents. Il a expliqué que le goulot d’étranglement se situe au niveau du réseau d’accès, qui représente plus du tiers des investissements.

A noter que le nombre de lignes d’accès internet ADSL, qui est actuellement de 400.000 lignes, atteindra 1,2 million abonnés dès la fin de cette année. Plus de 700.000 nouveaux abonnés se sont ainsi connectés à la grande toile en 2009.


Culture
Histoire
Qui est qui?
Températures du jour
Alger
Sétif
Oran
Constantine
Annaba
Sidi-Bel-Abbès
Batna
Tizi Ouzou
Béchar
Ouargla
In Amenas
Tindouf
Adrar
Prières à Alger

Le DA vs $ et €