Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Bon à savoir
Calendrier
Quiz
QCM simple
Quizz à réponses multiples
Elabweb PageRank

PageRank service www.visual-pagerank.net/

Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
4aGg9
Recopier le code :
473 Abonnés
Visites

 640165 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Nouvelles
lundi 12 novembre 2007.
L’invité du forum d’« El Moudjahid », le P-DG de l’Eepad, Nouar Harzallah a estimé hier, lors de son intervention dans une conférence-débat consacrée au développement des technologies nouvelles -dont l’Internet- que l’Algérie est très en retard, comparativement aux pays développés. Le conférencier a précisé que l’indice de connectivité n’est pas calculé sur le nombre d’abonnés ayant des portables ou le nombre d’abonnés à Internet en Algérie « mais on mesure l’indice de connectivité par rapport au taux de pénétration de l’Internet dans les écoles », a-t-il fait remarquer. Et le conférencier d’appeler les secteurs de l’éducation et de la formation de rattraper rapidement le retard. Le conférencier a déploré également le manque de créativité et de recherche chez nos informaticiens, notamment, les chercheurs universitaires.
Le conférencier a évoqué un problème de taille : la sécurité de l’information, affirmant que celle-ci est complètement bafouée. « Il est vrai qu’il y a eu une loi qui a été adoptée par le gouvernement algérien sur la cybercriminalité mais, on ne voit pas son application sur le terrain », a-t-il affirmé. Pour rappel, Boudjemâa Haichour avait, à plusieurs reprises, dans ses sorties médiatiques, indiqué que la sécurité des communications constitue pour l’Algérie une préoccupation majeure qui incite à se doter d’infrastructures de télécommunications modernes, fiables et sécurisées. Il avait également relevé, à chaque fois, l’importance de développer des réseaux stratégiques performants, mettant l’accent sur la nécessité d’assurer des niveaux optimums de « sécurité » et de « confidentialité » des données et des communications échangées sur les réseaux. Le P-DG de l’Eepad invite les universitaires à entrer en contact avec notre diaspora à l’Etranger pour essayer de développer des programmes locaux.


Culture
Histoire
Températures du jour
Alger
Sétif
Oran
Constantine
Annaba
Sidi-Bel-Abbès
Batna
Tizi Ouzou
Béchar
Ouargla
In Amenas
Tindouf
Adrar
Prières à Alger

Le DA vs $ et €