Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Bon à savoir
Calendrier
Quiz
QCM simple
Conjugaison
Etes-vous incollable en conjugaison ?
Quizz à réponses multiples
Calcul mental
Avez-vous de bons réflexes ?
Elabweb PageRank

PageRank service www.visual-pagerank.net/

Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
2CPh5H
Recopier le code :
473 Abonnés
Visites

 670116 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Nouvelles
Internet Tout reste à faire en Algérie - par AbdelmalekAMINE le 12/11/2007 - 18:28
Le P-DG de l'Eepad, Nouar Harzallah, a déclaré, hier, que l'Algérie estclassée par l'Union internationale de Telecom au 97è rang, avec unindice de connectivité le plus faible au nord de l'Afrique.

L'invité du forum d'«El Moudjahid», Nouar Harzallah a estimé hier, lorsde son intervention dans une conférence-débat consacrée audéveloppement des technologies nouvelles que l'Algérie est très enretard, comparativement aux pays développés. Le conférencier a préciséque l'indice de connectivité n'est pas calculé sur le nombre d'abonnésayant des portables ou le nombre d'abonnés à Internet «mais on mesurel'indice de connectivité par rapport au taux de pénétration del'Internet dans les écoles», a-t-il fait remarquer. Et le conférencierd'appeler les secteurs de l'éducation et de la formation de rattraperrapidement le retard. Le constat fait hier est très sévère. Leconférencier indiquera que les connections se font à 80% pour le «Chat»et 20% seulement pour aller vers des sites de recherche. Leconférencier a déploré également le manque de créativité et derecherche chez nos informaticiens, notamment, les chercheursuniversitaires. «Qu'est ce qui empêche nos universitaires et nosprofesseurs de développer des contenus et des programmes locaux?»,s'est-il interrogé. «Il faut savoir qu'on est sur la mauvaise voie. Labataille, aujourd'hui, dans le domaine de la technologie del'information est concentrée sur le développement des programmes alorsqu'en Algérie la bataille est limitée à l'accès aux sites étrangersseulement», dira-t-il.

Le conférencier a évoqué un problèmede taille: la sécurité de l'information, affirmant que celle-ci estcomplètement bafouée. «Il est vrai qu'il y a eu une loi qui a étéadoptée par le gouvernement algérien sur la cybercriminalité mais, onne voit pas son application sur le terrain», a-t-il affirmé. Pourrappel, Boudjemâa Haichour avait, à plusieurs reprises, dans sessorties médiatiques, indiqué que la sécurité des communicationsconstitue pour l'Algérie une préoccupation majeure qui incite à sedoter d'infrastructures de télécommunications modernes, fiables etsécurisées. Il avait également relevé, à chaque fois, l'importance dedévelopper des réseaux stratégiques performants, mettant l'accent surla nécessité d'assurer des niveaux optimums de «sécurité» et de«confidentialité» des données et des communications échangées sur lesréseaux. Le P-DG de l'Eepad invite les universitaires à entrer encontact avec notre diaspora à l'Etranger pour essayer de développer desprogrammes locaux. Le conférencier prédit la création «de 50.000 postesd'emplois pour les informaticiens, dans des entreprises qui sespécialisent dans le développement du contenu».

En fait, leP-DG de l'Eepad plaide pour une stratégie de développement des TIC etpour une stratégie qui favorise le développement des programmes et descontenus.

Enfin, concernant l'opération «Ousratic» (un PCpour chaque foyer), lancée en 2005, le P-DG de L'Eepad a indiqué quepas moins de 56.412 packs ADSL ont été écoulés (PC portables avecconnexion ADSL). Son entreprise a tracé un objectif visant à satisfaireun million d'acquéreurs, dans le cadre de l'opération «Ousratic» àl'horizon 2010. L'Eepad envisage également de continuer à développer leréseau ADSL pour couvrir les 48 wilayas.


Culture
Histoire
Qui est qui?
Températures du jour
Alger
Sétif
Oran
Constantine
Annaba
Sidi-Bel-Abbès
Batna
Tizi Ouzou
Béchar
Ouargla
In Amenas
Tindouf
Adrar
Prières à Alger

Le DA vs $ et €