Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Bon à savoir
Calendrier
Quiz
QCM simple
Conjugaison
Etes-vous incollable en conjugaison ?
Quizz à réponses multiples
Calcul mental
Avez-vous de bons réflexes ?
Elabweb PageRank

PageRank service www.visual-pagerank.net/

Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
fwMW4
Recopier le code :
473 Abonnés
Visites

 647122 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Nouvelles

DOHA (Qatar)- L’Algérie figure parmi les sept pays arabes ayant progressé dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (TIC), selon un rapport de l’Union internationale des télécommunications, établi sur la base de l’Indice de développement des TIC (IDI).
 

Selon ce rapport, présenté lundi à Doha (Qatar) où se tient le sommet sur la connectivité du monde arabe (5-7 mars 2012), l’Algérie fait partie des sept pays de la région du monde arabe (Algérie, Arabie saoudite, Comores, Egypte, Maroc, Oman et Qatar) qui ont progressé dans le domaine des TIC (large bande), sur la base de l’indice IDI qui combine 11 indicateurs comparatifs à l’évolution des TIC dans 152 pays du monde.

Le rapport fait ressortir que sur les 16 pays arabes, cinq ont perdu du terrain entre 2008 et 2010 et ont reculé au classement mondial, quatre pays ont conservé leur position et sept (dont l’Algérie), ont progressé.

Dans un rapport présenté par le secrétaire général de l’UIT, Dr Hamadoun Touré, il est relevé que le taux de pénétration des services mobiles actifs (large bande et 3e Génération) dans la région du Monde arabe avoisine les 13%, et demeure "inférieur" à la moyenne mondiale qui est de 17%.

"Le moment est venu aujourd’hui de passer à l’étape suivante et de faire en sorte que tous, quel que soit le lieu où ils vivent et quelle que soit leur situation, aient accès aux avantages du large bande", a souligné M. Touré, précisant qu’au XXIème siècle, "les réseaux de large bande doivent être considérés comme faisant partie des infrastructures de base, au même titre que les routes, les chemins de fer et les réseaux d’alimentation en eau et en électricité".

"La large bande, qui agit comme un puissant catalyseur du développement socio-économique, contribuera à accélérer les progrès sur la voie de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement, lesquels doivent être atteints dans un délai de trois ans à peine", a ajouté le secrétaire général de l’UIT.

De son côté, le directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT, Brahima Sanou, a indiqué dans ses recommandations que l’UIT encourage tous les pays à promouvoir l’inclusion numérique en élaborant un plan national en faveur des TIC, incluant des cibles concrètes pour évaluer les politiques, suivre les progrès et mettre en évidence les débouchés commerciaux.

"L’UIT est déterminée à mettre ses compétences spécialisées et son expérience au service de chacun des membres, en accompagnant les autorités nationales sur la voie de l’élaboration de cadres politiques sur mesure et de processus d’examen adaptés aux spécificités de leur environnement et de leur vision des TIC", a-t-il dit.

Organisé par l’UIT en collaboration avec la Ligue des Etats arabes, le sommet sur la connectivité du monde arabe tend à réunir les parties ayant des intérêts communs en vue de réhabiliter le rôle du secteur des télécommunications et concevoir une approche unifiée à même de développer le secteur des TIC dans les pays arabes.



Culture
Histoire
Températures du jour
Alger
Sétif
Oran
Constantine
Annaba
Sidi-Bel-Abbès
Batna
Tizi Ouzou
Béchar
Ouargla
In Amenas
Tindouf
Adrar
Prières à Alger

Le DA vs $ et €